Plus de réflexions sur le blogging

Depuis quelques mois, « je suis de retour ». Recherche de sens, tout ça, je ne vous refais pas tout le topo, l’article sur le sujet faisait très bien l’affaire.

Quelques mois après, un premier point :

Bloguer, c’est dur.

Dans mes activités que je qualifierais de « productives positivement », ces derniers temps, il y a :

Le streaming est une activité qui est en elle-même sa propre récompense. Elle demande un peu de travail en amont (préparer des overlays, des transitions, envoyer des tweets, dans mon cas préparer des morceaux de guitare et des mascottes aux voix rigolotes), mais… déjà je profite tranquillement de jeux vidéo, ce qui est fun en soit, et ensuite, il suffit qu’une seule personne vienne faire coucou, et hop, le streaming c’est rapidement très drôle. Et j’ai la grande, grande chance d’être assez bien entouré pour avoir presque toujours un ami qui passe.

Apprendre à jouer de la guitare (ce que je fais maintenant depuis deux ans), ça demande déjà plus de persévérance, parce que pour apprendre correctement et réussir à s’améliorer, il faut varier les morceaux, les exercices à répéter, et qu’on se rend compte qu’on a un gigantesque univers à découvrir, et qu’on n’en a vu qu’une toute petite poche, déjà si difficile… mais comme il suffit de revenir sur trois accords en boucle pour produire une mélodie agréable à écouter, le tout est tout de même très gratifiant. Ma motivation a des hauts et des bas, mais je prie, et travaille, pour un futur où je serai capable de couvrir le SKILL de JAM Project.

Bloguer… C’est plus compliqué.

Écrire n’est pas une activité qui me déplait, mais c’est une activité solitaire, demandant plus de réflexion, de temps et de travail, pour un public faible. Je l’ai moi-même dit : Je ne lisais que déjà bien peu d’articles à la « grande époque » des blogs de 2005-2010, et c’est encore pire aujourd’hui. Comme énormément de monde, j’ai plus tendance à aller sur YouTube pour chercher du contenu, que ça soit de la vulgarisation scientifique ou du divertissement. Des pavés de texte comme je les écris ? Jamais je ne les lirais autrement qu’en diagonale.

Plein d’enthousiasme à la renaissance de ce site, j’ai voulu écrire un article par semaine, pour me donner une dynamique et une « vraie activité » récurrente… Sauf que les deux activités précédemment citées (plus une reprise du travail) me bouffent déjà énormément de temps libre. Au moins trop pour avoir le temps d’écrire un « vrai article » chaque semaine.

Mais… qui, de toute manière, a besoin d’un « vrai article » ? En parlant de The First Take, je voulais juste partager des reprises de chanson que je trouve intéressantes, mais cette réflexion constante sur le besoin d’avoir un « vrai article » m’a poussé à écrire des paragraphes absolument inutiles (si vous allez voir l’article et ne regardez que les vidéos, l’objectif est rempli !) mais constituant 80% du temps passé à produire la chose.

Je n’arrive vraiment, vraiment pas à me débarrasser de cette impression que tout ce que j’écris ici doit être triple, quadruple, quintuple checké et sourcé, comme si une partie de moi était un petit gosse émerveillé qui veut juste dire au monde « regardez, ça c’est cool, bisous ! », tandis que l’autre partie est un rédacteur en chef acariâtre, lui rétorquant constamment que ses dissertations sont trop superficielles et sans intérêt.

Et tout ça… Alors que nous sommes sur un blog que j’ai encore, encore rebooté en disant qu’il serait plus personnel et moins prise de tête. Et que je suis certain que les contenus qui m’intéresseraient le plus ici sont les plus bêtes, comme ce simple partage du clip de Koukai no Uta de Sayuri.

Donc… on va tenter de partir plus là dessus. Car oui, il y a des choses que je souhaite partager tout en marquant le coup, et en les faisant perdurer quelque part, au moins dans mon propre historique, de manière plus longue et plus notable qu’en envoyant un simple tweet.

Je vais donc continuer à tenter de poster sur ce site un « article » par semaine. Parce que j’aime l’idée d’avoir une actualité ici.

Mais ils se résumeront parfois à des simples partages. Une simple vidéo YouTube avec des liens, sans forcément tenter de savoir à tout prix que l’animation d’un clip a été produite par un animateur de génie affilié à un studio à l’histoire incroyable. Des envies de mise en avant, sans éditorialisation exagérée à leurs côtés, peut-être plus que des simples tweets, mais certainement moins que ce qui dans ma tête est le Saint Graal des « articles de blog de qualité »

En parallèle, j’espère que je pourrai prendre plus de temps, en stressant moins, pour m’essayer au format vidéo (comme récemment avec le trailer de ma chaine Twitch) pour certaines critiques ou impressions. Je veux par exemple parler d’un opening de Jojo depuis des mois, et je me dis que c’est un format qui s’y prête bien mieux que le texte. Et tant qu’à faire, je voudrais essayer de faire quelque chose dont je pourrais moi-même être l’audience.

Comme ça, c’est dit. J’espère donc, une nouvelle fois, qu’en l’exprimant, je saurai me débarrasser des chaines qui m’entravent…

… Donc rendez-vous dans trois mois pour le prochain article de ce type. « Chassez le naturel, il revient au galop », parait-il… pour l’instant, j’en ai été un bon exemple.

FFenril Écrit par :

Otaku. Gamer. Guitariste amateur. En live Twitchpresque toutes les nuits à partir de 0h! (((o(*°▽°*)o)))

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *