// archives

Tsukihime (manga)

Après avoir, en 2007, parlé du visual novel de Type-Moon Tsukihime, de son fun disc Kagetsu Tohya, puis de son adaptation animée par JC Staff, Shingetsutan Tsukihime, il est temps de terminer le cycle entamé il y a maintenant plus de 4 ans en parlant de la dernière version de Tsukihime dont je n’ai pas parlé.

Adapté par SasakiShonen, le manga Tsukihime est, n’y allons pas par quatre chemins, à mon avis la meilleure manière de découvrir l’oeuvre de naissance de Type-Moon. Adieu aux interminables murs de textes liées aux divagations de l’auteur dans le visual novel, adieu à l’adaptation un peu cheap de JC Staff (même si celle-ci compensait son manque de budget et d’action en posant une ambiance particulière, et avait au moins le mérite de ne pas s’étaler sur un temps infini comme Fate/stay night TV), place à un manga au trait qui, tout en ayant sa personnalité, est bien plus fidèle à  l’esprit du travail de Takashi Takeuchi que n’avait pu l’être celui de Kaoru Ozawa pour l’anime (bien qu’il était tout à fait adapté à l’ambiance globale de celui-ci). Lire la suite

Fate/stay night : Unlimited Blade Works

Voici maintenant bien longtemps que la série TV Fate/stay night s’est terminée. Elle a commencé il y a près de 5 ans, en novembre 2005, se terminant 6 mois plus tard sur une fin qui signifiait la fin du premier scénario du visual novel, qui en comportait trois : Fate (centré sur Saber),  Unlimited Blade Works (centré sur Rin Tohsaka et son servant Archer) et Heaven’s Feel (centré sur Sakura Matô).

Lire la suite

CANAAN

En décembre 2008 est sorti au Japon le jeu 428: Fûsa Sareta Shibuya de, un visual novel sur Wii qui fut acclamé par les critiques (notamment par le Famitsu Magazine qui lui décerna le 9e 40/40 de son histoire gros chèque possiblement à la clef). Une des particularités de ce 428 était qu’un de ses scénarios bonus avait été écrit par Kinoko Nasu et illustré avec les character design de Takashi Takeuchi. Suite à la sortie du jeu fut annoncée l’adaptation en anime de ce scénario bonus, sous le nom, tout d’abord, de 428 The Animation qui devint rapidement CANAAN, série réalisée par PA Works, société qui produit sa 2ème série après True Tears. Le tout est chapeauté par Masahiro Andô, réalisateur qui vient de connaître un succès critique après son film Sword of the Stranger

CANAAN

CANAAN suit donc l’histoire de Maria Ôsawa, une jeune photographe qui part avec son sénior journaliste Minoru Minorikawa en voyage jusque Shanghaï… Où, au cours d’une fusillade en plein milieu d’une fête, elle retrouve l’amie qui lui avait sauvé la vie quelques années auparavant : Une jeune fille à la chevelure blond-blanchâtre nommée Canaan, qui se bat à l’aide de sa synesthésie et de son talent inné avec les armes à feu.

Alléchant hein ? On récapitule les bons éléments ? Un synopsis qui promet une série dans laquelle il va y avoir de l’action et des gunfights dans tous les sens, un jeu à l’histoire béton, la société Type-Moon et son créateur Kinoko Nasu (réputé pour la profondeur de ses univers) ainsi que son character designer Takashi Takeuchi (et ses dessins forts jolis), PA Works qui promet une fort bonne réalisation… Ça promet n’est-ce pas ? ….

Alors pourquoi est-ce que CANAAN se vautre aussi lamentablement par terre ?

Lire la suite

Archives

FFenril.Twitter