Hungry Days : One Piece, mais avec des nouilles

J’aime One Piece, mais ça fait bien des années que je ne l’ai pas lu.

La série est tellement longue, en même temps. J’ai commencé la lire en 2006 ou 2007, quand j’étais étudiant… La seconde partie n’avait pas encore commencé, et il y avait « à peine » une cinquantaine de tomes.

Après avoir rattrapé le manga je me suis mis à lire les nouveau chapitres de l’histoire à peu près tous les deux ans, ce qui fonctionnait plutôt bien étant donné qu’un arc scénaristique tenait (en très gros) sur une cinquantaine de chapitres. En deux ans, j’avais deux arcs.

J’ai abandonné ça il y a maintenant quatre ou cinq ans, et je réfléchis à m’y remettre… en recommençant tout depuis le début.

La perspective un peu effrayante, vu qu’on parle d’une épopée qui va taper son centième tome, et donc, même si je sais que l’anime est rempli de longueurs et de fillers, je me suis dit que j’allais regarder où il en était…

Et bon, vu qu’il va taper son épisode 1000 dans l’année, on peut se dire que c’est tout aussi effrayant. Et s’il existe quelques films animés résumant des arcs majeurs, ils ne sont couvrent que bien peu du manga et sont visiblement assez peu recommandés par les connaisseurs. Donc tant pis pour ça.

En revanche, cette réflexion autour de la production animée One Piece m’a néanmoins amené à me souvenir des pubs Hungry Days.

En 2019 et 2020, la société Nissin Foods a collaboré avec le studio Shaft pour créer quatre publicités différentes pour une campagne nommée Hungry Days, dans laquelle les personnages de One Piece vivent un équivalent de leurs aventures, victoires et défaites… Au lycée. Zorro s’entraine dur au kendo, Nami bosse trop, Vivi va devoir changer d’école et quitter le groupe, et enfin la terrible bataille de Marineford est recréée sous forme d’un grand affrontement de Kibasen.

Ça, c’est là où j’en étais resté. Mais en faisant quelques recherches pour l’écriture de cet article, je me suis rendu compte que j’avais en partie manqué, en partie oublié que les publicités Hungry Days, c’était plus que ça.

Déjà, ces publicités One Piece ? Leur style magnifique et vibrant a été utilisé pour illustrer une chanson du groupe BUMP OF CHICKEN (Karma), Kinen Satsuei.

Ensuite, on peut dire un mot de l’équipe créative derrière ce travail, en particulier du superbe character design recréé par l’occasion par le manga Eisaku Kubonouchi, mais aussi de la superbe animation de ces spots, les One Piece… et les autres. Hungry Days est en effet une campagne qui est loin d’avoir commencé avec la saga d’Eiichiro Oda, car dès 2017, les premières publicités mettaient déjà en scène d’autres icônes de l’animation japonaise : Sazae-san, Heidi, et Kiki la petite sorcière. Je vous refère à cet article de Catsuka qui en parle et partage plusieurs de ces publicités sur le Catsuka Player.

Noctis, le roi élu des nouilles

Enfin, côté animation, Hungry Days est une campagne dans laquelle ont aussi été créées des animations qui ne sont pas des cross-overs avec d’autres séries. C’est le cas par exemple de se couple qui se confirme son amour au milieu d’une apocalypse.

Pour finir, je tiens à noter que les publicités de Nissin Foods au global ne sont pas composée ques de publicités animées, et qu’ayant récemment terminé Final Fantasy XV, la publicité qui reprend des scènes clefs du jeu pour « CUP NOODLE XV » me fait absolument hurler de rire.

En revanche, le focus des publicités Hungry Days vers ces scènes cultes de films et séries, retranscrits en moments clefs de l’adolescence donne furieusement envie d’avoir le droit à des relectures de ces franchises, notamment One Piece, en récits de passage à l’âge adulte… Ça n’arrivera certainement pas, mais ces publicités donnent tout de même envie de les imaginer.

FFenril Écrit par :

Blogueur. Geek. Otaku. Gamer. Dev. Guitariste amateur. En live Twitchpresque toutes les nuits à partir de 1h! (((o(*°▽°*)o)))

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *