FFenril.info, design, 2021.

On s’attache à tout un tas de choses dans la vie, de manière plus ou moins logique.

Pour ma part, j’étais très attaché à un design, nommé « The Morning After ».

Durant les premières années de vie de FFenril.info, le design a beaucoup changé. C’était ma découverte de WordPress en tant que moteur de blog, et de sa capacité à changer simplement de thèmes.

Je peux encore réactiver certains des anciens thèmes, et c’est franchement drôle à quel point certains… ne fonctionneraient plus du tout aujourd’hui. La professionnalisation du web a entrainé la disparition de certaines fantaisies de design de site web et la mort du look de site « amateur », et… ben si ça peut être triste pour certaines choses, dans beaucoup de cas c’est mieux. Jugez plutôt :

En 2008, lors d’un stage de trois mois en Guadeloupe, j’ai une connexion internet très défaillante (obtenue en piratant le wifi des voisins), et énormément de temps libre. J’essaie de rendre plus pro le look de tout le site, j’imagine y mettre plein de publications, news, impressions, etc… et j’opte donc pour le thème The Morning After pour servir ma vision de ce que devra être ce site. Je passe des heures à le personnaliser, à modifier des détails ici et là, j’aime beaucoup sa fonctionnalité permettant de mettre des articles en avant… et je publie ça avec beaucoup de fierté le 30 mars.

À quelques tweaks près, il est resté le même pendant quasiment treize ans.

C’est avec un vrai pincement au cœur que je lui dis adieu aujourd’hui. Son créateur l’a visiblement fait bien avant moi (les liens du footer vers son site amenant maintenant vers des robots bitcoin), mais j’y ai mis du temps et de l’énergie, et ai pris l’habitude d’y voir tout ce que j’écrivais. J’aimais toujours son look… et je suis hanté par la disparition de ces yeux de mon header.

Ces yeux appartiennent à Haruna et Lala, personnages de To-Love-Ru, un manga comédie romantique ecchi de Kentarô Yabuki, et si je ne me souviens plus vraiment des divers ajustements que j’ai fait sur le thème en le choisissant, je me souviens en revanche avoir passé des heures à ajuster l’illustration de l’artiste pour qu’elle colle pile poil à ce header. J’adore ce header. Je l’aime tant, en fait, que je me rends compte avoir idéalisé l’illustration originale, que je redécouvre après quelques années sans l’avoir vue à l’occasion de cet article (Le trait de Yabuki, déjà très agréable, s’est encore bonifié depuis)

Ces yeux me manqueront. Ils me manqueront au point que j’ai d’abord tenté de les faire entrer au forceps dans le nouveau design de ce site pour les mettre quelque part, toujours en header, peut-être en séparateur… mais rien n’y fait. Ça ne fonctionne plus. 2008 restera en 2008.

Nouveau design donc. En 13 ans, l’environnement WordPress s’est professionnalisé, et sert pour bien plus de choses que « juste » des blogs. Trouver un thème se fait en naviguant au travers des dizaines de thèmes servant à vendre des produits, présenter des sociétés… et beaucoup de thèmes ont maintenant des versions payantes. Le moteur de recherche de thèmes étant désastreux, trouver un bon thème de blog, ça m’a semblé plus compliqué aujourd’hui qu’il y a treize ans.

Mais je l’ai trouvé. Ce thème, « Tracks », est l’un de ces thèmes qui a des options « pro » payantes, même si j’utilise ici la version gratuite, que j’ai à peine modifiée. Il a l’avantage d’être beaucoup plus lisible que The Morning After, dont j’avais la police était ridiculement petite (peut-être l’avais-je modifiée ?), et il est capable de s’adapter à la lecture sur mobiles et tablettes. Non parce que ça fait quand même une décennie que ce site est impossible à lire sans zoomer manuellement sur plein d’appareils quoi…

La page d’accueil, enfin, met l’emphase sur le contenu et ne gaspille pas la moitié de la page avec des liens vers les commentaires individuels, un blogroll rempli de liens morts et surtout, le vieux pêché capital, un gigantesque nuage de tags.

Est-ce que quelqu’un, un jour, a déjà regardé ce genre de chose avec attention ?

Voilà. Repose en paix, The Morning After. Avec Tracks, ce site tente de rattraper sa décennie de retard, avec moins de fioritures, et avec un objectif bien plus simple : mettre en avant, et rendre agréables à lire les articles à paraître.

Il n’y a plus qu’à les écrire.

FFenril Écrit par :

Blogueur. Geek. Otaku. Gamer. Dev. Guitariste amateur. En live Twitchpresque toutes les nuits à partir de 1h! (((o(*°▽°*)o)))

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *