// vous lisez...

Divers

Japan Expo 2014 (15e Impact)

C’était cool.

20140705_002

Japan Expo fêtait cette année sa 15e édition, avec au programme 5 jours de convention au lieu des 4 habituels… autrement dit, ça commence à faire beaucoup.

Pourtant, le planning de la convention n’était pas si rempli que ça. L’annonce, puis l’annulation de la venue de Shigeru Miyamoto n’ont fait que renforcer ce sentiment : Pour la 15e édition, la plus longue, l’anniversaire de Japan Expo, c’était un peu la dèche niveau « grand » invité. Il y avait du beau monde, certes, mais on manquait d’un Naoki Urasawa, Tsukasa Hojo, CLAMP… Bref, d’un très grand nom.

Du coup c’est un peu en m’attendant à me tourner les pouces que j’ai été à Japan Expo cette année, mais j’ai au final été fort agréablement surpris : la convention était cool. La mécanique Japan Expo est au final maintenant bien rodée, et tout a roulé sans problème.

Shoko Nakagawa

Shokotan a vécu le plus beau jour de sa vie en venant en France et en y faisant son premier live. Si, si, c’est elle qui l’a dit.

SONY DSC

Présente uniquement les mercredi et jeudi, elle aura donné un live cool au Live House avec 3 de ses 4 chansons de Gurren-Lagann (manquait happily ever after pour compléter Sora-iro Days, Tsuzuku Sekai et Namida no Tane, Egao no Hana) un medley avec du Eva / Haruhi / Saint Seiya Omega / Sailor Moon / One Piece, son insert du film Moretsu Pirates, RAY OF LIGHT (FMA Brotherhood) et deux autres dont je n’ai pas saisi les titres.

Le lendemain, en conférence, à part répéter son super bonheur d’être là, elle a dessiné une superbe Sailor Moon en conférence. Et je regrette de ne pas avoir eu d’appareil photo pour capturer le moment où elle s’est mise à poser à la JoJo, alors qu’elle était cosplayée en Madoka

SONY DSC

Kalafina

Sans Yuki Kajiura (au grand dam d’un de mes collègues), Kalafina a fait salle comble dans un Live House que je n’avais jamais vu rempli à ce point, et dont les portes avaient été fermées. Au programme de leur live (ou « concertin », comme écrit dans la vidéo d’introduction du groupe), on pouvait retrouver les chansons les plus connues du groupe, dont Magia, Kimi no Gin no Niwa, Hikari Furu (Madoka Magica), To the beginning (Fate/Zero), Lacrimosa (Kuroshitsuji), Alleluia et sprinter (Kara no Kyôkai)

Manquaient peut-être Hikari no Senritsu (So-ra-no-wo-to) et oblivious, mais c’était déjà pas mal.

Leur présence sur le salon ne se limitait pas à ce live mais je n’ai pas vu les autres events auxquelles elles ont participé… En revanche j’ai participé à la séance de dédicace chez Wakanim, et je crois que je n’avais jamais vu personne enchainer des dédicaces comme Kalafina. C’est le travail à la chaine poussé à son extrême, elles ont vidé une queue de facilement plus de 100 personnes en à peine 40 minutes, finissant EN AVANCE sur le planning du créneau de dédicaces.

Tatsuro Iwamoto

Le character designer à l’origine de Ryûichi Naruhodô et Reiji Mitsurugi (mais si, vous savez, Phoenix Wright et Miles Edgeworth) a été un de mes invités préférés du salon : Sympathique, accessible, il dessinait en dédicaces des petites têtes de ses personnages (Godot étant son préféré). Quand je lui demandé d’écrire « 異議あり!! » (« Igi ari » –> « Objection!! ») sur ma dédicace, j’ai dû lui sortir ma boite de jeu Gyakuten 123 parce qu’il ne se souvenait plus des caractères utilisés… :)

Yoshiyuki Itô

C’était difficile de louper Yoshiyuki Itô, venu sur le salon avec la nappe Space Dandy, et accompagné à tout moment par un Miaou campé par un monsieur qui devait avoir bien chaud. Il a parlé de Space Dandy et Full Metal Alchemist principalement, et j’ai été bien seul à m’intéresser encore à Star Driver et lui faire des kiraboshis en m’amenant avec mon masque ~

Kitarô Kôsaka

SONY DSC

J’ai pris le temps un soir entre deux jours de Japan Expo de regarder les deux films de Kitarô Kôsaka, Nasu : Andalusia no Natsu et Nasu : Suitcase no Watadori, et je regrette un peu qu’il n’ait pas un peu plus parlé de son travail de réalisation pendant sa présence. Il était bien entendu là pour parler de son travail avec Ghibli, et les questions ont donc pas mal tourné autour du travail avec Hayao Miyazaki (et à quel point c’est un monsieur avec qui il est facile de travailler).

Masao Maruyama, qui accompagnait Kitarô Kôsaka et a pris quelques questions pendant que ce dernier dessinait, a sinon informé l’un de mes estimés collègues qu’il était toujours en train de collecter des fonds pour Yume Miru Kikai.

Sailor Moon ~Petite étrangère~

Je vous invite à aller voir les photos chez Animint, mais l’intervention de la troupe de Sailor Moon ~Petite Etrangère~ était surprenamment cool : Chansons du spectacles, présence d’un FA-BU-LEUX Tuxedo Kamen qui faisait des graaaaaaands mouvements de cape en chantant, performance terminée par Moonlight Densetsu… C’était cool.

Aozora Ouendan

Vous vous souvenez des Gamushara Ouendan venus il y a 4 ans ? Ben les Aozora Ouendan étaient un autre groupe de supporters… Moins pêchus, moins bruyants, moins funs, juste… moins bien :( (malgré leur grand drapeau bleu cool et des vidéos de présentation avec des phrases comme « Si tu veux faire de ton mieux… Regarde le ciel bleu, et nous te soutiendrons. »

K : Missing Kings Yui Horie

Yui Horie était présente pour présenter le film K : Missing Kings. Et uniquement pour ça. Et c’est bien dommage. La seule chose « intéressante » qu’elle ait raconté se résume à « Je m’appelle Yui Horie, j’ai 17 ans » (en français). Bouh.

Nagi Yanagi

Le staff gérant l’intervention de la chanteuse a décidé, peu avant son live, de… l’avancer d’une heure,  à la stupéfaction de la plupart des fans qui se sont retrouvés comme des cons à arriver 30 minutes après la fin du tout. Bleh. La frustration de cette JE.

Le reste

Je ne sais pas si je dois être triste d’avoir manqué le Appleseed α de Shinji Aramaki, dans les conditions du salon, j’avais apprécié son premier Appleseed mais le second…

SONY DSC

La venue d’Izumi Matsumoto m’a rappelé que je n’ai toujours pas trouvé le courage de finir le manga Kimagure Orange Road, qui me tombait un peu des mains, malgré mon affection pour l’anime et Madoka…

L’illustrateur Oyari Ashito était également présent dimanche en dédicaces pour ses artbooks, et n’a pas cessé jusqu’à ce que la file devant lui se soit intégralement dissoute, bien après la fin de l’heure théorique de la dédicace. Parenthèse, à l’intérieur des artbooks, il y avait une pub pour Eiyuu Senki Gold, et ce jeu a l’air fantastique, au moins pour les personnages présents (Nostradamus ! Vlad Tepes ! Napoleon ! Arthur !)

Il faut que je m’achète un appareil photo décent, c’est pas possible ces résumés de JE sans image…

J’ai gagné le dernier tirage au sort pour l’illustration Tsubameyado bwaaahaha \o/

Je tiens à rappeler à mon estimé collègue Tetho que je réclame 50% des droits et une garde partagée de la veste Yamato qui lui a été offerte durant cette convention.

Reviendrons-nous bien au 4 jours l’an prochain ?

Enfin, une seule ligne pour signaler que j’ai passé un bon bout de ma convention chez les fanzines (sans rien leur prendre parce que j’ai zappé ma monnaie 5 jours de suite…), et que c’est toujours un plaisir d’y trouver du monde sympathique :)

Loot de la convention

JE_2014_loot2

Japan Expo 15ème du nom, c’était, un peu étonnamment, vraiment cool.

Merci Rukawa pour les photos :)

Discussion

2 commentaires pour “Japan Expo 2014 (15e Impact)”

  1. ah oui je t’ai pas filé les photo ^^;

    Posté par Rukawa | 18 juillet 2014, 20:48
  2. J’oublierais jamais le jour où Orphi et FFenril ont gagné au tirage au sort Tsubameyado juste sous mon nez. Never forget!

    Posté par vinhnyu | 19 juillet 2014, 4:55

Poster un commentaire

Archives

FFenril.Twitter