// vous lisez...

Divers

Epitanime 2012, Otaku no naku koro ni (compte-rendu)

L’Epitanime 2012, c’est fini !

Ryukishi07 est venu, a signé plein de Higurashi et de Umineko. C’était cool. Ses conférences (en compagnie de pbsaffran, qui terminait de sortir officiellement les Higurashi sur cette Epita, et de Klashikari, responsable de Witch Hunt) étaient sympas, et une transcription ne tardera pas à être disponible. Il m’a dit que j’allais mourir mais qu’en fait c’était un mensonge (voilà, vous voyez que la vérité rouge peut servir à mentir ? Hop, un mystère de résolu).

Il était en retard de 30 à 45 minutes à chaque apparition que j’ai vu par contre (une dédicace et les deux conférences). Je sais bien que les illustres hommes se font attendre mais quand même ;_; Oh, et les fans de 07th Expansion se réjouiront de l’annonce de la traduction de Rose Guns Days par Witch Hunt (« avec une surprise », a même dit sur place Klashikari)

Voilà pour l’invité. Voyons le reste. C’était l’Epitanime du changement, pour plein de raisons différentes, dont des problèmes « financiers et humains » comme le dit mon vénérable collègue maître des maids. On retiendra un soleil de plomb, des activités beaucoup plus éparpillées, une salle de karaoke différente de l’habituelle qui était une véritable fournaise (… « pire que d’habitude » quoi) et une scène « principale » déplacée au sous-sol qui donnait plus l’impression d’être un coin annexe de la convention. Axel vous disait que samedi matin c’était vide ? C’était pas beaucoup mieux la nuit.

J’ai entendu plein de gens qualifier cette Epitanime de « bizarre », mais pas forcément dans un mauvais sens. Sans prétendre aucune objectivité sur le sujet (soyons honnêtes, mon Epita à moi a été la moins fun des 5 que j’ai faites), je pense que s’il est clair qu’on a vraiment été très loin du désastre qu’on pouvait craindre en entendant parler des problèmes de l’association et en découvrant les nouveaux plans, la nouvelle disposition a posé des problèmes :

  • A cause de l’éparpillement des activités pour la partie anime/manga de la convention (mais ça c’est pas vraiment problématique non plus, juste qu’au bout d’un moment les gens sont fourbus et n’en peuvent plus). La partie jeux vidéos avait trouvé un nid encore plus douillet que d’habitude au deuxième étage, mais se balader du 2e étage d’un bâtiment et dans le sous-sol d’un autre, les activités anime/mangas étaient par contre vraiment explosées (par contre sur les activités elles-mêmes, les associations étaient égales à elles-mêmes, rien à dire)
  • A cause de la perte d’importances des activités emblématiques de la convention. La scène « principale » n’avait plus rien de principale (à 0h durant la nocturne du samedi, on était NEUF personnes dans le public), et le karaoke, qui lui n’était franchement pas glorieux (j’avoue ne pas comprendre pourquoi l’amphi habituel n’a pas été utilisé, ça avait été le cas quand Noizi Itô était venue, avec juste quelques pauses).
  • A cause de l’absence de plans et de plannings distribués. Sérieusement. Aucune bonne raison ne justifie leurs absences, mais la modification en série des plannings pré-convention, les retards et modifications associés à l’absence de plans et à la perte de repères des visiteurs habituels… c’était un cocktail explosif. Même le staff au point info préférait rire de la tronche du plan absolument ridicule qu’ils avaient sous la main…

What else ? L’an dernier je disais que les fanzines étaient les moutons noirs de la convention, mais cette année avec leur place en plein dans l’allée centrale ils avaient plus l’air d’être les invités d’honneur (pour l’an prochain, s’ils doivent retourner dans le forum, mettez les devant les magasins, les gens seront bien obligés de passer par chez eux). Le retard de la conférence de Ryukishi07 le samedi m’a empêché de voir la remise des sama awards, mais le palmarès est là. J’avais oublié mon masque, donc pas de Kiraboshi. Pas de concours de visual novel cette année pour moi non plus, mais il parait que le thème « otaku président » a moins inspiré que l’année précédente (je vous invite à découvrir l’incroyable Moonlight Void de l’an dernier si vous rêvez de découvrir comment, avec le temps, l’amour devient plus fort dans le coeur des gens). Pas grand chose à signaler de plus pour moi.

Il parait qu’en 2011, l’Epitanime s’essouflait (il parait). En 2012, la tentative de renouvellement n’est qu’une demi-réussite de mon point de vue, notamment à cause de la perte d’importance de ce qui était auparavant les points centraux de la convention. Et ça, pour une édition anniversaire (c’était la 20e bon sang, pourquoi personne ne l’a souligné ?), c’était un peu décevant. Reste ce qui est toujours une convention conviviale pleine d’activités… déjà pas mal, mais on a été habitués à encore mieux. Et en plus on est pas tous morts.

Epitanime ? CheckFINISHED checkFINISHED checkFINISHED checkcheckcheck FINISHEDFINISHEDFINISHED checkcheckcheckcheckcheckcheckcheckcheck FINISHEDFINISHEDFINISHEDFINISHED FINISHEDFINISHEDFINISHEDFINISHED <Die The death!> <Sentence to death!> <Great equalizer is The Death!>

Suggestion pour le staff d’Epitanime : En 2013/2014, invitez Akio Watanabe (Bakemonogatari, The SoulTaker), et au lieu de faire chanter au membre du staff qui s’appelle DarkSoul du Gundam SEED sur la scène principale lors du karaoké du fin, faites lui chanter (Dark)SoulTaker. Moi je dis ça…

Suggestion plus facilement réalisable pour le staff d’Epitanime : Donnez nous vos plannings à un format utilisable pour nous technophiles (.ical) et pas en pdf, une bonne partie d’entre vous est censée venir d’une école d’informatique quoi…

Discussion

Un commentaire pour “Epitanime 2012, Otaku no naku koro ni (compte-rendu)”

  1. On vient d’une école informatique, certes, mais ça ne veut pas tout dire :P Grosso merdo, quand tu regardes le code de chacun de nos logiciels et de nos sites, c’est juste du gros n’importe quoi. DarkSoul-sama a professé : « Epitanime, c’est l’endroit de choix pour foutre la merde sur les ordis et voir les limites d’un OS ! »

    Sinon, désolé que ça ne t’ait pas plus. Personnellement, j’ai trouvé la convention beaucoup plus conviviale comme ça. La scène, par contre c’était le fail. Le dimanche, à 7h, il y avait personne dans le public, juste trois idiots qui parlaient comme des drogués. Donc ça, c’est clairement un point à modifier. Le karaoké qui n’est pas en amphi 04, je n’ai pas compris non plus.

    Quoiqu’il en soit, on verra ce que la 21ème donnera s’il y en a une.

    With love.

    Galaf

    Posté par Galaf | 31 mai 2012, 0:43

Poster un commentaire

Archives

FFenril.Twitter