// vous lisez...

Personnel

FFenril.info 3.0 : Death & Rebirth

Le temps passe, le temps passe, et voilà 3 mois sans articles sur FFenril.info. Le site est mort. Presque fermé. Quasiment enterré. Bouhouhou.

Quand j’ai créé FFenril.info le 31/12/2005 (mais quel genre d’idiot ouvre un site à cette date), l’objectif pour moi était d’avoir un espace pour parler de ce que j’aimais dans le monde de la japanimation et des mangas. A l’époque, ça ne voulait pas dire tellement de choses pour moi : je n’étais véritablement dedans que depuis 2-3 ans, je n’avais vu que quelques titres et j’imaginais que Love Hina, Mai-HiME et School Rumble étaient le pinacle de cette culture. Bon, peut-être pas, mais presque. Confession d’ailleurs : je n’ai toujours pas vu tous les Ghibli.

Bref. Un peu plus tard vint le désormais défunt Blogchan, et une certaine « reconnaissance », et surtout pour moi, un lectorat. Grâce à ce lectorat, j’ai gagné de la motivation mais aussi fini par me persuader à moitié que j’étais un type trop cool aux opinions forcément meilleures que celles des autres (en même temps, c’est pas très difficile d’avoir tort en soutenant que Fate/stay night TV est naze). Information les enfants : l’égocentrisme, c’est mal. Avec Blogchan, Sama et les lecteurs, les copains, la reconnaissance (quand jesaisplusqui m’a dit à ma première ou seconde Epitanime « mais comment tu fais pour écrire comme ça ? C’est trop génial ! », mes chevilles ont triplé de volume) vinrent les attentes que j’avais de moi-même en écrivant des articles. Une certaine « qualité », qui serait absolument nécessaire après tout. C’est bien connu, faire des articles sur des épisodes seuls en commençant par les résumer c’est pour les abrutis pas vrai ? Les *vrais* blogueurs ont des choses à analyser sur des séries entières, leurs thématiques et leurs messages non ?

Du coup, vinrent les connaissances sur ces thématiques et messages. Connaître (approximativement) le travail de Hayao Miyazaki est l’affaire de tout le monde, mais on se met vraiment à péter plus haut que son cul quand on croit pouvoir se permettre de cracher d’un coup d’un seul sur l’intégralité du travail de Mari Okada (Ano Hana, Simoun) tout en adorant celui de Yoshiyuki Tomino (Ideon, Gundam), et qu’on soutient que la carrière entière d’Akiyuki Shinbo (9/10e des Shafteries récentes) ne vaut même pas la peine d’être considérée parce qu’il y a eu Kunihiko Ikuhara (Utena, Mawaru Penguindrum) à côté.
Mention spéciale pour le moment où on commence à apprendre ce qu’est le sakuga et à apprécier le travail d’animateurs, parce qu’en plus de connaître plein de noms chantants (Yoshinori Kanada ! Hiroyuki Imaishi ! Atsushi NishigoriSeiya Numata ! Takeshi Koike !), on peut aussi devenir fantastiquement prétentieux. Quand des gens que j’estime disent que ceux qui n’ont pas apprécié le style du film FMA (fantastique, au fait) sont des abrutis et qu’ils ne comprennent pas ce qui fait qu’un anime est bon, ça m’attriste de voir ça réduit à l’animation. Que les travaux de Shaft soient des diaporamas bougeants glorifiés ne les rend pas forcément moins intéressants que des animes mieux animes mais simplement moins intéressants. Redline est une claque visuelle absolument fantastique et un vrai bonheur à voir et c’est déjà extraordinaire, mais ce n’est malheureusement pas tellement plus (en plus de donner ce foutu sentiment d’être incomplet). Aussi, je me suis trop fait spoiler de trucs par des sakugas otakus et fallait que je le dise quelque part.

Là où je veux en venir en digressant de cette manière ? A la manière dont j’ai fini par écrire pour FFenril.info. En me retrouvant incapable d’écrire simplement « Eva 2.0 était fantastico-génialissime » ou « J’ai vu Mardock Scramble à la Japan Expo et vous devriez le voir aussi », alors que c’est précisément la raison pour laquelle j’ai créé ce site. Inviter à la découverte de ce que j’aimais. Oui, mais si je n’arrivais pas à expliquer les thématiques et les sous-thématiques d’Eva 2.0 aussi bien que le voisin et à analyser le message particulier que voulait passer Anno en faisant évoluer son oeuvre de manière différente que dans la version TV… eh bien j’allais abandonner mon article. Pour produire des « textes de qualité », et maintenir je ne sais trop quelle idée j’avais de moi-même en temps que rédacteur et sauveur de la blogosphère (© Alt-nyo-hime). Et ce alors que ça fait des années que de la blogosphère, je ne lis principalement que les articles des copains par manque de temps et d’envie.

Je vais donc tenter de ressusciter FFenril.info… « comme au départ ». Sans m’embêter pour rien. Pas non plus en écrivant des articles sur mon baladeur, mais simplement pour vous inviter à découvrir Shin Mazinger. Ou vous rappeler à quel point le final de Gurren-Lagann Ragan-hen est génial. Ou vous informer qu’après près de 7 ans, Shakugan no Shana, série commencée juste avant ce blog, vient de se terminer. Tant pis si c’est peu intéressant. Tant pis si c’est peu pertinent. Tant pis si je n’ai pas mentionné la qualité du storyboard et l’impresionnant dynamisme des cuts. Tant pis si on trouve la même chose en mieux ailleurs. Tant mieux si j’arrive à réécrire plus souvent qu’une fois tous les trois mois.

On verra bien si ça recrée de l’activité par ici. Oh, et je changerai probablement de design pour quelque chose de plus simple, celui-ci a quand même 4 ans, presque jour pour jour. En attendant, jetez un coup d’oeil à Steins;Gate et Moretsu Pirates, et, si vous n’avez pas encore vu Onegai Teacher, préférez le à Ano Natsu de Matteru . Moi, je retourne sur Super Robot Taisen Z, et faudrait que je me motive à reprendre VOTOMS

Discussion

13 commentaires pour “FFenril.info 3.0 : Death & Rebirth”

  1. Marrant mais j’ai eu la meme prise de conscience il y a pas longtemps. Avec la surenchère de savoirs on peut oublier le plasir brut. Je me suis rendu compte aussi que je préférais les articles courts aux longs alors que les wall of text sont souvent vu comme une qualité alors que le but d’un redacteur devrait etre d’en dire le plus en etant le plus concis possible. Et vue que je partage ton point de vue, j’attends avec impatience ta renaissance!

    Posté par NiKi | 26 mars 2012, 0:56
  2. Quand je regarde en arrière et que je me remémore tout ce qui s’est passé depuis que j’ai commencé à te lire, j’ai simplement l’impression qu’en fait, on a juste un peu trop grandi. Et c’est avec une certaine nostalgie que je me trouve impatient de lire des articles comme au bon vieux temps. Parce que vraiment, être un fanboy de Love Hina et de School Rumble au premier degré, est-ce que c’est pas une des meilleures choses qui peut nous arriver ? Après tout, on est toujours des gamins qui aiment regarder des dessins animés japonais.

    J’ai hâte de lire tes nouveaux posts.

    Posté par Smankh | 26 mars 2012, 5:06
  3. si c’est une pétition, on signe où?

    sérieusement, je comprends ton point de vue et je le trouve très honnête, et surtout je trouve que ta réaction est très saine par rapport au diagnostic (quand même sévère) que tu fais sur ta propre activité. ça me fait penser à la question indirecte que je te pose à travers mon blogroll :
     » FFenril – faudra que je lui demande si ça le flatte ou si ça l’énerve de s’entendre toujours qualifié de « référence » de la blogosphère.  »

    je ne reviendrai pas en détail sur ce que j’en pense – le débat a suffisamment rebondi chez Jevanni récemment – mais, oui, entre deux excès qui nous menacent tous (d’un côté les jugements de valeur comme seuls arguments – de l’autre la compétence comme seule légitimité) j’estime qu’il y a une voie pour le blogueur qui veut juste partager son enthousiasme et créer du dialogue.

    oups, j’ai déjà fait bcp trop long.

    Posté par mackie | 26 mars 2012, 8:29
  4. Je pense que tu subis une prise de conscience qui touche tous les blogueurs, et qui est très saine : pourquoi je blogue ? pour qui ? comment ? Et à un moment ou à un autre, il faut remettre le plaisir au centre de toute chose, avant de devenir dingue.

    Posté par Gemini | 26 mars 2012, 9:02
  5. http://i.imgur.com/9dLm3.jpg

    Pas mieux de mon côté. Je pourrais écrire exactement le même article.

    Posté par Amo | 26 mars 2012, 11:17
  6. >Redline est une claque visuelle absolument fantastique et un vrai bonheur à voir
    >et c’est déjà extraordinaire, mais ce n’est malheureusement pas tellement plus
    En fait si, c’est un film qui se destine « à ceux qui continuent de faire bruler la flamme », y a pas de « message » ou whatever, y a le fait de réaliser un film de caisse entièrement animé à la main à l’époque où la moindre voiture est modélisé en 3D parce que ça fait gagner du temps, le seul fait d’exister est le plus gros accomplissement du film en fait. Redline, au fond, est un peu comme Basara (Nekki, pas le shôjo manga de Tamura Yumi), sa posture importe plus que ce qu’il est ou ce qu’il véhicule.
    Et c’est pour ça qu’il est si fascinant.

    >Parce que vraiment, être un fanboy de Love Hina et de School Rumble au premier
    >degré, est-ce que c’est pas une des meilleures choses qui peut nous arriver ?
    Ho come on, Smankh…

    (sinon pour le reste courage toussa, mais je penses pas que t’as besoin de mon soutient ou quoi que ce soit pour y arriver)
    (sinon² elle vient d’où la dernière image ? Et c’est qui la fille prostrée au milieu ?)

    Posté par Tetho | 26 mars 2012, 11:36
  7. Considérer Redline plus pour sa technique (un peu comme cela avait été le cas pour Ponyo sur la Falaise), c’est passer à côté de l’essentiel et oublier tout le public qui se moque de cet aspect comme de sa première chemise. Redline, c’est surtout un film monstrueusement jouissif, survolté comme pas permis, avec des personnages ultra-charismatiques, de la vitesse, et des explosions. Visuellement, c’est juste magnifique. L’essentiel, ici, c’est de se prendre un maximum de plaisir. C’est le cas.

    Posté par Gemini | 26 mars 2012, 11:53
  8. emo.

    Maintenant retourne bloguer correctement !

    Posté par nyo | 26 mars 2012, 12:11
  9. Zut j’avais loupé cet article à force de ne plus rien lire.
    FFenril président !

    Posté par kyouray | 31 mars 2012, 17:41
  10. Vu que tu me cites directement je me sens obligé d’intervenir.

    Tu sais, cet article, c’est parce qu’il s’agit d’Eva (tout comme j’avais fait un spécial sur Casshern Sins et Simoun, deux autres séries que j’adore, et que Lain et Haibane attendent leur tour). Je ne ferais pas ça pour toutes les séries parce que ça représente trop tout simplement. Alors oui, il est énorme, au sens propre, mais il fait figure d’anomalie. Je ne crois pas que ce soit un exemple quelconque à suivre tout simplement. J’en ai fais et j’en referais d’autres, mais la on est à une moyenne d’un par an (et encore le Casshern j’ai triché à l’époque :p).

    Ca m’arrive de lire ton blog à l’occasion, mais j’y passe rarement au final, pas que ça ne soit pas intéressant mais je trouve rarement ce que je veux (a par quand je cherchais des infos sur F/Sn, ton article sur le VN est le premier que j’ai lu sur le sujet ^^). Le tiens fait trop « généraliste » quelque part, à vouloir parler de tout tout le temps, en oubliant un peu ce que tu aimes fondamentalement.

    Enfin, je garde une vision particulière de ce que doit être un blog. Mais vois tu ça ne m’a jamais dérangé de faire des articles pareils et à coté de faire une cinquantaine de ligne sur des OAV mineurs comme je le fais depuis quelques mois :p.

    Ceci dit c’est vrai qu’en trois ans j’ai pas encore eu des gens venir me dire que j’étais un dieu du blogging, ça doit aider :D.

    Allez respire et gogogo, on va s’écharper sur Saint Seiya Omega.

    Posté par Aer | 31 mars 2012, 18:12
  11. /me pats your back.
    « There, there… »

    Posté par Zidrune | 1 avril 2012, 23:50
  12. Oretachi wo dare datto omotte yagaruu kiiiiicckkkkkkkkk!!

    Posté par super_sushi | 24 mai 2012, 15:24
  13. C’est marrant parce que j’avais eu la même prise de conscience vis à vis de certains anime fans, une prise de conscience renforcée en 2011 quand les fans de Madoka et Penguidrum se frittaient pour savoir quel était l’animé de 2011. J’ai vu un individu particulier. Il a commencé à regarder les animés sérieusement depuis 2007, et pourtant il compte depuis 2011, presque toute la production japonaise depuis les années 60-70 jusqu’à maintenant, y compris les OAVs obscurs es années 80-90, les OAVs hentai etc… Comment pouvait-il regarder autant de séries en si peu de temps? Parce qu’il est grec et qu’il a tout le temps libre du monde à rien foutre et ne pas chercher un taf? (si c’est le cas, c’est très triste).

    Toujours est-il que ce mec est le plus grand snob que toute la partie internet des anime fans ait rencontré, rien ne lui plait, tout est cliché, sauf des séries comme Princess Tutu ou les travaux de Ikuhara. Cela a atteint un point ou même les Anonymous de 4chan, pourtant grand supporters des vieux briscards, le haïssent.

    Ce mec crache sur tout, et brime les nouveau venus, justifant son attitude avec sa science infuse.

    Ce mec-là, il me fait honte d’être un fan d’anime. Et il me rappelle constamment ce que je dois éviter de devenir.

    Alors, oui, ne te prends plus la tête. Reviens aux bases et have fun.

    Posté par Sheba | 27 juillet 2012, 18:40

Poster un commentaire

Archives

FFenril.Twitter