// vous lisez...

Animes

Chôjû Kishin Dancouga (partie 3/3, de Dancouga à Dancouga Nova : un héritage manqué)

(Partie 1 : Chôjû Kishin Dancouga, la série TV / Partie 2 : God Bless Dancouga, Hakunetsu no Shusho et l’intégration de Dancouga dans Super Robot Taisen) Cet article est la dernière des 3 parties prévues.

Vous ne regarderez probablement jamais ni la série Dancouga ni ses suites, sorties de 1985 à 1990, mais au cas où, soyez prévenus : ça va spoiler sévère ! (Ici, sur Dancouga Nova également !)

J’ai beaucoup apprécié Dancouga. Au contraire, Dancouga Nova a été à mon sens une série plus que médiocre.

Maintenant que j’ai vu la série originale, je peux néanmoins le dire : Masami Obari, avec son Dancouga Nova, a véritablement tenté de rendre hommage, voire d’hériter de ce que fut Dancouga. Le problème ? Il ne s’est souvenu de la structure scénaristique de Dancouga, des gimmicks de sa construction, mais pas de ce que la série racontait.

Je m’explique.

Dans Dancouga et Dancouga Nova, 4 jeunes gens sont recrutés pour piloter 4 robots capables de se transformer en bêtes mécaniques, puis en humanoïdes, et enfin de se combiner pour former le Dancouga (Nova). Après avoir affronté et vaincu plusieurs ennemis, le cinquième robot d’un allié mystérieux (même s’il est d’abord hostile dans Dancouga Nova) apparaît et se joint à la lutte. Alors que le combat s’intensifie et que la base secrète de Dancouga est repérée, les responsables de cette base sortent leur arme secrète, à savoir la base elle-même, qui se révèle être une forteresse volante capable de se transformer en un dragon mécanique : Gundor / Dragon’s Hive. L’heure est venue de lancer un assaut final sur l’ennemi, et d’une attaque combinée sur ce monstre final (God Bless Dancouga), Dancouga le vainc et la Terre est sauvée.

Obari a même poussé l’hommage un peu plus loin en donnant la capacité à Dancouga Nova de se combiner avec le robot du cinquième allié formant ainsi le Dancouga Nova Max God, référence au Final Dancouga, power-up de Dancouga se combinant au robot du chevalier noir, n’apparaissant pas dans la série mais seulement dans Super Robot Taisen.

Seulement…

Dancouga est le récit d’une bataille acharnée entre une humanité en déroute face à une puissance extra-terrestre supérieure. Une série qui montre peu à peu les héros devenir de plus en plus capables de s’affirmer, le tout culminant avec la première sortie, enfin, du Dancouga. Un récit planifié sur 38 épisodes et une OVA conclusive, montrant différentes étapes du conflit, les victimes de la guerre (c’est même l’un des points majeurs : c’est seulement après moults sacrifices de leurs alliés que les héros deviennent enfin capables de faire face aux envahisseurs) et insistant sur l’importance de la stratégie dans cette guerre (malgré le robot géant surpuissant). Une histoire, enfin, qui a pour thèmes secondaires la musique et la religion (Dancouga est un robot qui dépasse les machines, les bêtes, les hommes, pour devenir l’égal d’un dieu !), et dépeint une histoire d’amour qui vole en éclat et fait souffrir l’héroïne jusqu’à sa fin tragique.

Et Dancouga Nova ? Son histoire est un erzatz de Gundam 00 (il intervient pour rétablir l’équilibre dans les conflits) dans un futur impossible du monde du Dancouga original (à moins d’une amnésie de masse de l’humanité…), dans lequel le robot est formé dès l’épisode 1 ; les personnages ont une personnalité inexistante (il y en a un qui est SDF POUR LE LULZ), et surtout il n’y a aucun enjeu pendant les 3/4 de la série autre que « Pourquoi avons-nous été choisis pour devenir pilotes de Dancouga Nova ? » et « Pourquoi ce robot noir nous attaque-t-il ? ». Et il faut bien dire que le final de la série est on ne peut plus risible et, malgré de l’action un peu plus explosive, ne parvient jamais à convaincre. Et que dire du personnage de F.S., teasing évident pour « Fujiwara Shinobu » (héros de Dancouga), doublé par le même acteur… mais qui n’a au final rien à voir ? Et du retour de Norio Wakamoto pour la voix d’un méchant ridicule ? Et du mech final des méchants, « Original Dancouga« … Qui n’est PAS le Dancouga original ?

Faire de Masami Obari, mecha designer de Dancouga, le réalisateur de Dancouga Nova pouvait sembler une bonne idée… mais le résultat fut vraiment bien trop décevant. Dommage. Les personnages de Dancouga et de Dancouga Nova étant appelés à se rencontrer dans le Super Robot Taisen Z 2 Hakai-hen étant sorti récemment, peut-être les scénaristes de Banpresto tenteront-ils de tisser (dans le cadre du jeu) un meilleur lien entre les deux séries ? C’est tout le mal qu’on peut souhaiter.

Discussion

Pas de commentaires pour “Chôjû Kishin Dancouga (partie 3/3, de Dancouga à Dancouga Nova : un héritage manqué)”

Poster un commentaire

Archives

FFenril.Twitter