// vous lisez...

Animes

Ces séries que je n’aurais pas vues sans Super Robot Taisen #1 : Dancouga Nova

La saga des Super Robot Taisen est fantastique. Non seulement elle est la réponse au fantasme de tout otaku un peu méchaphile qui se respecte, permettant de faire s’exploser entre eux les beaux gros robots de la japanimation, mais en plus elle permet de découvrir de nouvelles séries.
De nouvelles séries ? Oui, car quand un nouveau Super Robot Taisen est annoncé, la liste des licences qui seront inclus dans le jeu est aussi révélée. Et là, c’est le branle-bas de combat ! Pour mieux apprécier le jeu il vaut mieux en avoir vu le plus possible, parce que c’est toujours plus jouissif de faire se tabasser entre eux des personnages que l’on apprécie (ou pas) que des parfaits étrangers… et aussi parce que le jeu incorporant les histoires des différentes animes, c’est le spoil assuré que de jouer à un SRT sans avoir vu les animes intéressants du lot.

Super Robot Taisen L, qui sort le 25/11, amène comme chaque nouvel opus de la franchise, plusieurs nouveaux dans la saga : Les films Evangelion (ne disposant malheureusement que des BGM de la série) et Macross Frontier sont les plus marquants, mais on accueille aussi Iczer-1, Iczer-3, Kurogane no Linebarrel, mais aussi celui qui nous intéresse ici : Dancouga Nova.

… Ne vous en faites pas, il ne va pas nous intéresser très longtemps.

Dancouga Nova donc, est une série réalisée en 2007 par Masami Obari (réalisateur de Gravion ou de l’actuel -et plutôt fun et bien pensé pour les fans- Super Robot Taisen OG The Inspector) et qui, comme son nom l’indique, est… plus ou moins une suite de Dancougar, un respectable anime de super robot datant de 1985 et que j’aurais bien fait de préférer à cette pseudo-suite (surtout qu’elle a été incorporée dans bien plus de SRT, notamment les Alpha).

Tuons donc le suspense qu’il pouvait rester, Dancouga Nova est médiocre. De bout en bout. De son synopsis à ses « meilleurs » rebondissements à son conclusion.

Dancouga Nova narre l’histoire de 4 héros : Une pilote de F1, une policière, un salaryman et un SDF. Ne retenez pas ces informations, elles n’auront plus aucune importance après l’épisode 1, comme d’ailleurs la personnalité des personnages, qui euh… deviennent pilotes d’un gros robot qui s’appelle Dancouga Nova ! Et euh, comme il est plein de secrets ce mech, les protagonistes voudront en savoir plus sur lui et la mystérieuse organisation qui les a recrutés (sans spécialement leur demander leur avis mais on s’en fiche, ils n’ont aucune personnalité ces « héros », ils quitteront d’ailleurs rapidement leurs jobs après pour devenir pilotes à plein temps parce que… c’est plus fun). Ah, et Dancouga Nova, est connu dans le monde parce qu’il s’amuse à intervenir au milieu des conflits et à rétablir l’équilibre des forces avant de se barrer ! Du coup on suit aussi l’histoire du point de vue d’une journaliste exaspérante. Youpi.

Dans ses meilleurs moments, c’est à dire ceux dans lesquels on imagine que la série a quelque chose à raconter, Dancouga Nova peut donc faire vaguement faire penser à la politique de Gundam 00… en (encore) moins crédible. Dans ses pires moments ? Cet anime ne fait penser à rien. Oui, rien. La première moitié de Dancouga Nova s’enchaîne difficilement tant les choses sont inintéressantes (il y a un conflit et toute la fine équipe de héros y va et pète la face au côté qui gagne la guerre -toujours les méchants- et revient) et sa seconde moitié est un pathétique n’importe quoi (Norio Wakamoto VS Norio Wakamoto ! Une horrible confrontation entre… deux écrans qui flottent…) qui tente désespérément d’assurer un lien pas crédible avec Dancougar et de faire monter la pression pour un final pendant lequel… Certes, ça explose plus de partout et ça bouge un peu mieux… mais on s’intéresse si peu au récit que la seule chose que l’on attend à ce point est que ça se termine, et rien, pas même le clin d’oeil (répété en boucle) à Gundam Wing n’aide à sortir du marasme ambiant.

C’est ça, de voir ses animes pour se préparer à un jeu vidéo… De temps en temps d’excellentes surprises, d’autres fois… des séries qu’on aurait préféré ne jamais remarquer. Dancouga Nova ne mérite même pas qu’on s’y intéresse dans l’optique de pouvoir ensuite jouer le robot titre dans un SRT tant le manque d’intérêt total de la chose le rend fade.

Adieu, Dancouga Nova, je ne reparlerai plus de toi, et je remercie le ciel qu’Obari soit redevenu capable de produire quelque chose de plus enthousiasmant, ou je serais en train de pleurer toutes les larmes de mon corps devant SRT OG The Inspector.

Heureusement, j’ai aussi découvert de très agréables séries grâce à SRT… Mais ça sera pour un prochain épisode ! Peut-être…

Discussion

4 commentaires pour “Ces séries que je n’aurais pas vues sans Super Robot Taisen #1 : Dancouga Nova”

  1. […] This post was mentioned on Twitter by Tetho, FFenril. FFenril said: FFenril.info : Ces séries que je n'aurais pas vu sans Super Robot Taisen #1 : Dancouga Nova http://ffenril.info/?p=2981 […]

    Posté par Tweets that mention Ces séries que je n’aurais pas vu sans Super Robot Taisen #1 : Dancouga Nova | FFenril.info -- Topsy.com | 24 novembre 2010, 0:14
  2. De toutes les tentatives de capitaliser sur des séries terminées pour de bon depuis plus de 15 ans en en créant une suite, Dancougar Nova est clairement la pire (Kôtetsu Shin Jeeg étant la plus réussie). Au delà de sa médiocrité générale, la série échoue à réussir à créer un lien tangible avec son ainé (« un des anciens pilotes était un mec qui criait « Yatte Yaruze! », mais encore…. « Original Dancougar », ha ben non… « ho mais la voix de Fog Sweeper c’est… ! », ben non c’est pas lui…).

    J’espère que le Dancougar Max God assurera dans le jeu, histoire que le visionage de la série n’ait pas été vain.

    Posté par Tetho | 24 novembre 2010, 0:59
  3. sinon c’est quoi le rapport à dancougar ?
    c’est une suite où ya des perso qui sont encore là ? ou une suite à la macross plus avec rien à part des mecha qui ressemblent à l’original ?

    Posté par Rukawa | 24 novembre 2010, 10:48
  4. L’histoire se passe bien longtemps après, donc en gros… « Il y a bien longtemps des héros on sauvé la terre ». Et voilà… Des pistes sont lancées un peu partout (genre le doubleur de Fujiwara Shinobu présent pour doubler un personnage dénommé FS…), mais il n’y a juste R.I.E.N au final, même alors qu’un robot appelé « Original Dancougar » est là sur la fin… Faut pas chercher.

    Posté par FFenril | 25 novembre 2010, 1:35

Poster un commentaire

Archives

FFenril.Twitter