// vous lisez...

Animes

Star Driver – Le fabuleux nouveau Bones a un goût de révolution…

Star Driver est le nouvel anime du studio Bones (FMA, Eureka seveN, Darker than Black, Xam’d…), et est LA série fabuleuse de cet automne. Développons.

Takuto Tsunashi est un jeune garçon qui… est trouvé un jour quasiment noyé sur les rives d’une plage par une jeune fille, Wako Amegaki et son ami Sugata Shindô. Il s’avère que Takuto est un nouvel étudiant de l’école de l’île de la croix sud, et qu’il a dû traverser la mer à la nage ! Ayant fait connaissance avec ses sauveteurs, Takuto se retrouve cependant peu de temps après attaqué par les membres de l’ordre de l’étoile brillante (Kiraboshi Juujidan), groupe mystérieux qui semble avoir pour objectif d’utiliser les Saibuddies, sortes de gros robots cachés sous terre. En se mettant en travers de leur chemin alors qu’ils s’en prennent à Wako, Takuto révèle alors ses pouvoirs : Il est le « beau gosse galactique » (Ginga Bishônen), capable d’appeler son propre Saibuddy, Tawburn !

Ca vous semble étrange ? C’est normal. Ce qui est sûr, c’est qu’on a pas affaire à un anime de gros robots « de plus », il suffit de voir la situation de base (la série est décrite comme du high school robot anime) avec en plus la terminologie… particulière utilisée pour se rendre compte qu’on est devant quelque chose de différent… Pourquoi ? Parce qu’à la tête de ce Star Driver, on trouve  Takuya Igarashi à la réalisation (Ouran Host Club et Soul Eater chez Bones), mais surtout Yoji Enokido au script. Et cette association fait toute la différence… Enokido, en effet, fut aussi le scénariste de la série culte Utena.

Et à voir ce qu’offre aujourd’hui Star Driver, il est bien difficile de ne pas voir à quel point elle tire de nombreux éléments du bébé de Be-Papas, au point que de nombreux parallèles peuvent être tissés entre les deux, un peu comme quand, en 2002, le Rahxephon de Bones (sur laquelle a travaillé Enokido), a pu être rapproché d’Evangelion.

Je ne peux résister à l’envie de vous lister les parallèles qu’il est facile d’établir entre les deux animes : on découvre un protagoniste arrivant dans une nouvelle école (comme Utena dans le film), et se retrouve, voulant protéger une jeune fille (Anthy/Wako), embarqué dans une série de combats semblant irréels grâce à un mystérieux pouvoir. Les épisodes sont ritualisés, c’est à dire qu’ils suivent exactement (ou presque) le même schéma : les interactions entre les différents personnages durant une première partie de l’épisode déclenchent les combats (sur l’arène de duel pour Utena, dans le Zero Time pour Star Driver) dans la seconde partie, alors que des observateurs semblent narrer métaphoriquement les évènements en train de se dérouler (les ombres d’Utena, l’histoire de Sam de Star Driver). L’action est amenée par une chanson « rituelle » (Zettai Unmei Mokushiroku pour Utena, Monochrome pour Star Driver) pendant laquelle les héros se préparent, revêtant « magiquement » leurs tenues de combat sur des stock shots stylés… le combat se déroule alors, après quoi tout revient « à la normale », les problèmes résolus, et l’épisode se termine. Arrivé à l’épisode 4, on peut encore tisser d’autres parallèles sur les situations des « demoiselles en détresse » et la manière de combattre dans les deux séries…

Si Star Driver hérite bien notamment de cette ritualisation venant d’Utena, il en hérite aussi des « problèmes » : le spectateur est jeté dans l’action et comprend peu ce qui se passe, en comprend rapidement que les explications tarderont probablement à arriver (et encore faut-il qu’elles soient cohérentes et compréhensibles). On se retrouve également (forcément) avec des épisodes au déroulement prévisible, ce qui signifie malheureusement que si l’intérêt de la partie « école » n’est pas suffisant, le spectateur finira par regarder le temps passer en attendant que les méchants se décident à passer enfin à l’action afin de briser la monotonie ambiante… Bonne nouvelle, cela ne s’est pas encore produit, et les épisodes de Star Driver ont jusque là (5 épisodes ont été diffusés au moment de l’écriture de cet article) tous été un plaisir à suivre (même si j’avoue avoir espéré un peu plus de l’épisode 4).

Il est honnêtement beaucoup trop tôt pour dire si Star Driver sera une série mémorable ou décevante au final, mais elle semble avoir le potentiel d’être marquante et avoir bien des choses à raconter au travers de son large cast de personnages plus intriguants les uns que les autres. Elle est en tout cas pour l’instant très agréable à suivre, et est un plaisir de chaque instant pour les yeux (Bones a encore et toujours les moyens de ses ambitions) :  les combats sont dantesques, et le tout stylisé à souhait (ce shading sur Tawburn ! le Zero Time !). Ça donne envie, c’est dynamique à souhait, et c’est porté par un staff qui a l’air de porter son projet avec un enthousiasme monstre : je vous invite à lire cette interview, où Igarashi et Enokido expliquent notamment comment ont été choisi des noms comme « beau gosse galactique » et dont je garde ce souvenir : « on ne pourrait pas faire un anime avec des gros robots dans une école si des gens mourraient, ils seraient tristes et on ne pourrait plus avoir de storyline type remise de lettre d’amour après ! ». Ils n’ont aucune idée de ce que sont les codes des animes de mechas et s’en fichent, ont de l’inspiration (des éléments semblent venir du Petit Prince) et leur projet promet… alors je ne peux que vous inciter à découvrir ce Star Driver !

(J’en parle, j’en parle, mais si vous ne connaissez pas Shôjo Kakumei Utena, c’est est à voir absolument. Oui, avec une priorité plus importante que n’importe quelle série auquelle vous pensez en ce moment, à moins qu’elle ne s’appelle Evangelion)

Discussion

11 commentaires pour “Star Driver – Le fabuleux nouveau Bones a un goût de révolution…”

  1. Posté par NiKi | 5 novembre 2010, 20:44
  2. Posté par Tetho | 5 novembre 2010, 20:49
  3. SEKAI WO KAKUMEI SURU TAME NI ! *sort sa grosse épée*

    Posté par Darkoneko | 5 novembre 2010, 21:06
  4. J’ai bien peur que la comparaison avec Utena soit à double tranchant.
    C’est les ressemblances entre les deux, niveau ambiance surtout, qui font que j’accroche vachement à cette série, mais la crainte de voir mes espoirs brisés et piétinés reste tapie dans l’ombre. L’épisode 5 n’a pas aidé.
    Toute la question va être de voir si Star Driver aura l’audace d’aller plus loin que ce qu’il fait jusque là et de parvenir à atteindre ne serait-ce que la cheville de son ainé. Si ce n’est pas le cas, il va y avoir du fanboy en colère… Je m’inclue dans le lot.
    Mais comme c’est encore trop tôt pour juger, je profite du spectacle en attendant :3

    KIRABOSHI !

    (et que le mec responsable du chara design soit viré, sérieusement >_<)

    Posté par Katua | 5 novembre 2010, 21:08
  5. Episode 5 SUGOI !

    Posté par Gemini | 5 novembre 2010, 21:14
  6. Je n’avais pas encore noté cette affaire d’emprunts au Petit Prince.
    Intéressant. Sans conteste plus que le cinquième épisode.

    Posté par Amrith | 5 novembre 2010, 20:58
  7. Le Petit Prince ?? Mais … ça manque de moutons (autres que la jeunesse nanamiènne) !

    Posté par The Drig Overmind | 6 novembre 2010, 19:19
  8. TU VEUX DIRE LA FABULEUSE DAUBE DE BONES FRANCHEMENT BONES FAIT RAREMENT DES DAUBES MAIS QUANT ILS EN FONT UNE ELLE EST HYPER GROSSE ET CRE UN GROS BUZ BEN MM LES MEILLEUR FONT DES ERREURS ON EST HUMAIN

    Posté par HH | 20 novembre 2010, 19:02
  9. Je suis rendu a l’épisode 12 de Star Driver, et franchement je suis déçu! Bones à très certainement fait une erreur en décidant de faire cet anime. Le temps des supers héros en robots est dépasser depuis longtemps, et il n’y a aucune logique entre chaque épisodes, ce qui fait que suivre l’histoire en comprenant est impossible! Je vais continuer de regarder la série, mais je ne pense pas qu’en seulement 25 épisodes l’histoire va s’améliorée! Un ratage total de Bones!

    Posté par Nagi_49 | 25 décembre 2010, 3:19
  10. […] d’autres blogs : ¤ FFenril.info This entry was posted in Animes and tagged Bones, ENOKIDO Yoji. Bookmark the permalink. ← […]

    Posté par Star Driver Kagayaki no Takuto | MAZ | 15 mai 2011, 17:18
  11. […] d’autres blogs : ¤ FFenril.info This entry was posted in Animes and tagged Bones, ENOKIDO Yoji. Bookmark the permalink. ← […]

    Posté par Star Driver Kagayaki no Takuto | Le Donjon des Androïdes | 5 septembre 2012, 23:29

Poster un commentaire

Archives

FFenril.Twitter