// vous lisez...

Animes

Hanamaru Yôchien

Le fait que mon camarade nyo partage cet article sur Google Reader me l’a fait réaliser : Mince, j’ai adoré Hanamaru Yôchien… Et je n’en ai jamais parlé.

Ce n’est pourtant pas comme si la série cassait trois pattes à un canard, était révolutionnaire ou même particulièrement fantastique. En fait, en entendant le synopsis de la série, on serait tenté de penser que l’on a encore affaire à un de ces concepts pervers à l’intérêt discutable dont la japanimation nous a trop  gavés : On suit les aventures de monsieur Tsuchida « Tsuchi », professeur dans une école maternelle, qui se retrouve avec sa première classe, dans laquelle une petite fille, Anzu, tombe folle amoureuse de lui et décide de l’épouser le tout approuvé par la mère de cette dernière, amie d’enfance du pauvre prof !

Difficile de voir ce qui pourrait faire se distinguer cette série de la Gainax, dans ces temps troubles où l’image que l’on a de ce genre de série serait plus celle que renvoie Kodomo no Jikan.

Et pourtant.

Il y a quelque chose de si charmant dans la manière dont cette série a été réalisée que je serais prêt à proposer à n’importe qui de tenter l’expérience. Tout est mignon. Les enfants ont un character design improbable rendant leurs jambes quasiment inexistantes sous leurs couches et les faisant plus ressembler à des mutants qu’à des gosses en crèche, et… c’est pourtant à craquer. Le héros est un loser otaku sosie de Keitarô Urashima dans Love Hina, et pourtant on ne se lasserait jamais de le voir interagir avec les petits de sa classe. C’est souvent drôle, c’est souvent frais, c’est toujours agréable.

Les interactions entre les personnages y sont pour beaucoup : Anzu tentera bien des fois de séduire Tsuchi, qui lui même échouera à confesser son amour à la (trop) belle, (trop) gentille et (trop) innocente Nanako Yamamoto, prof de la classe d’à côté. Face à l’échec probable d’Anzu, ses amies, la timide Kôme et la très mature Hiiragi viendront l’aider à préparer un nouveau plan pour séduire l’ami Tsuchida, et en route, bien entendu, bien plus de quiproquos auront lieu dans la joie et la bonne humeur d’un monde pastel où tout est beau et gentil.

Comment ne pas apprécier de voir nos amies en couche-culottes se déguiser en détectives pour suivre leur professeur paresseux pendant son jour de congé ? Qui n’aimera pas voir Hiiragi, fillette de maternelle, donner des leçons de vie à ses amies en leur expliquant des choses d’adultes (comme par exemple… *gulp*… Ce qu’est un triangle amoureux !) le tout en cosplayant la mascotte du dessin animé populaire du moment ? La série utilise avec joie et décontraction une quantité phénoménale de clichés (la soeur un peu trop attachée à son frère, la demoiselle tellement innocente qu’elle ne comprend rien à l’amour, les yakuzas pas méchants mais juste un peu trop protecteurs), mais elle le fait avec un tel entrain qu’on lui pardonne largement.

Bien sûr, certains pourront trouver qu’un tel studio et staff (Le réalisateur est Seiji Mizushima, ayant travaillé sur Fullmetal Alchemist ou Gundam 00) est gâché sur une série pareille, mais Hanamaru Yôchien est un tel moment de bonne humeur qu’on ne regrette pas une seule seconde d’avoir passé 12 épisodes en compagnie des enfants de la crèche Hanamaru.

En parlant du staff d’ailleurs, je ne peux m’empêcher de vous inciter à découvrir les très bons articles publiés sur manganimation.net au sujet des endings de la série, qui étaient tous différents et sur lesquels ont à chaque fois travaillé différents animateurs. manuloz, rédacteur du site, a parlé de 10 des 12 génériques et des gens les réalisant (manu, si tu me lis, finis ton boulot !) :

Et sur ce, je ne puis que vous recommander de tenter Hanamaru Yôchien, une série qui, si elle ne vous laissera probablement pas un souvenir impérissable, ne manquera pas, au moins, de vous faire passer un fort bon moment.

Discussion

5 commentaires pour “Hanamaru Yôchien”

  1. Probablement mon Gainax favori depuis ces 20 dernieres annees.
    Et je ne plaisante meme pas :p

    Posté par nyo | 1 octobre 2010, 14:42
  2. Mais de ta part, nyo, cela n’est même pas surprenant :p

    Posté par Gemini | 1 octobre 2010, 15:41
  3. >Probablement mon Gainax favori depuis ces 20 dernieres annees.
    >Et je ne plaisante meme pas :p
    Donc ton Gainax préféré est Top wo Nerae! (sinon t’aurais placé la limite à 25 ans). Marrant j’aurais parié sur KareKano.

    Posté par Tetho | 1 octobre 2010, 16:40
  4. Quand on regarde Mitsudomoe en même temps, la comparaison fait tout drôle, ce sont un peu les antagonistes du même genre de comédie. La légèreté d’Hanamaru me plaît en tout cas beaucoup, tout comme le soin apporté à la réalisation et aux génériques toujours intéressants à regarder (même si les couleurs criardes font parfois assez mal aux yeux). Une série rafraîchissante :)

    Posté par Gen' | 1 octobre 2010, 17:40
  5. Hanamaru manga >>>>>>>>>>>>>>>>>>(越えられない壁)>>>>>>>>>>>>>>>>>>> Hanamaru anime.

    Posté par mt-i | 1 octobre 2010, 23:26

Poster un commentaire

Archives

FFenril.Twitter