// vous lisez...

Animes

Diplômé de K-On!(!)

Et voilà, c’est fini (ou presque) !

Après 2 séries, les filles de K-On!(!) ont fini par être diplômées (sauf la plus jeune), mettant ainsi fin à l’histoire de la série qui est probablement le plus grand succès (commercial hein) de Kyoto Animation.

Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’on en a entendu parler de ces séries. Que ce soit du côté de ceux qui détestent (et qui le font savoir en se tapant tous les épisodes histoire de pouvoir en dire du mal) que du côté de ceux qui adorent (et qui le font savoir en encensant le moindre détail -oui je n’ai toujours pas compris comment des gens pouvaient être fascinés par des SOURCILS au point de les bouffer ?- et en engueulant ceux qui en disent du mal), en tout cas, voir la fin est plus que bienvenue, parce que c’est une juste apothéose pour certains et la fin du calvaire pour d’autres.

Alors du coup, hop, j’ai aussi eu envie de dire mes 3 mots sur K-On! (et pas seulement parce que je cherche désespérément un moyen de me remettre en activité après plusieurs longs mois à ne rien foutre).

Accusée de tous les maux et jouissant d’une popularité assez incroyable, la première série K-On! m’avait laissé mi-figue mi-raisin. Sa surpopularité, Kyoto Animation oblige, semblait avoir décollé au delà des limites du raisonnable en explosant les ventes de blu-ray mais aussi celles des basses pour gaucher et autres casques et services de thé hors de prix, alors que la série elle était… Inégale. On se retrouvait avec l’impression de regarder une série à côté de ses pompes (le fameux « MAIS METTEZ VOUS A PARLER DE MUSIQUE BORDEL ») et constituée de tranches de vie répétitives (et pas de la bonne manière) : J’ai cru mourir en voyant la deuxième partie de la série répéter le même schéma que la première partie, Azusa en plus, d’autant plus que l’opposition entre « les filles qui voulaient jouer de la musique » et « les filles qui adorent ne rien glander » commençait à devenir très sérieusement agaçante. Malgré ça, la série avait ses bons moments : Des personnages (malgré tout ?) finalement attachants, des épisodes plus intéressants que d’autres (l’épisode spécial Live House, de la comédie ça et là, la découverte des premières chansons, ou encore l’épisode conclusif de la série, qui la faisait se terminer sur une bonne note qui se voyait ruinée dans l’épisode side-story qui suivait…)

Avec le recul (et la deuxième série dans les pattes), la première série avait surtout au final ce gros paradoxe : Il ne se passait rien… Mais il ne se passait rien à un rythme effrené, deux ans (pendant lesquels les mêmes activités étaient répétées) filant en 13 épisodes !

Alors quand K-On!! a été annoncé, il était tout de même difficile de croire qu’on allait tenir sans s’ennuyer (ou se tirer une balle, adaptons toujours notre discours pour nos amis moins enthousiastes) sur une série deux fois plus longue.

Comme quoi tout le monde peut se tromper ?

K-On!! est sur 26 épisodes bien plus que K-On! ne l’a été sur 13 : Plus long, plus bon ! Etant honnêtement dubitatif au début, je dois bien avouer avoir passé d’excellents moments en compagnie des membres de ce club de musique, même s’il faut bien dire que de temps en temps je me demandais pourquoi, mais pourquoi je venais de passer 25 minutes à regarder des lycéennes causer des coupes de cheveux qu’elles allaient adopter pour prendre une photo.

Et puis zut, autant le dire : j’ai complètement craqué sur la fin de K-On!!. Du second ending au séquences émotions (parfois exagérées, oui c’était un peu beaucoup le concert du dernier festival culturel…) liées aux derniers épisodes et aux événéments de la fin de la vie lycéenne, et je ne prétendrai plus le contraire : J’ai beaucoup aimé K-On!!, très, très largement supérieure à sa première incarnation animée, et dont la principale qualité aura été à mon humble avis de rendre à tout moment appréciable à tout moment les activités (ou le manque d’activité) de ses personnages, chose bien mieux faite qu’auparavant. Pas que ça ait été parfait bien entendu, (très) loin de là, mais les défauts restants à K-On!! sont quasiment liés à sa nature, et  la série a largement atteint son objectif : Être un fort bon divertissement.

Bravo KyoAni, pour cette série rondement menée, et bien terminée.

… ALORS MAINTENANT QUE C’EST FINI ET QUE LES FILLES DE K-ON!! SONT DIPLÔMEES BORDEL KYOTO ANIMATION AU BOULOT POUR (TOUS EN CHOEUR) FULL METAL PANIC 4 ! (c’est faux, je n’ai pas écrit cet article entier pour caser cette phrase en majuscules !)

EDIT : UN FILM K-ON! A ETE ANNONCE. QUE QUELQU’UN COMMANDITE UNE ATTAQUE TERRORISTE DANS LES LOCAUX DE KYOANI.

Discussion

15 commentaires pour “Diplômé de K-On!(!)”

  1. Puisqu’on en est à parler des futurs projets de Kyoto Animation, et en tant que KeyFag patenté, parlons de Little Busters! (j’avais dis que je la ressortirai à chaque fois que quelqu’un parlerai de FMP4) :)

    Posté par JY | 27 septembre 2010, 21:55
  2. Cet anime reste tout de même avant tout exactement ce qui est représenté par les images que t’as choisi (sûrement avec soin), de la matière grasse pleine d’omega pour Otaku. Je n’ai pas vu la seconde saison mais je reste persuadé que c’est une série qui joue toujours beaucoup sur la forme que sur le fond.

    Posté par Jevanni | 28 septembre 2010, 0:02
  3. Braconnage ou éléphants, on ne saurait défendre les deux à la fois. Ainsi le plaidoyer pour FMP! s’accorde mal avec le croche-patte k-onisé qui le précède.

    Posté par Amrith | 28 septembre 2010, 0:21
  4. J’avoue que là où la première saison m’avait laissé un plutôt bon souvenir, la seconde était pleine d’inégalités. K-On est un anime tranche de vie, soit, ça plait pas à tout le monde, mais c’était pas une raison pour, comme tu le soulignes, nous resservir deux fois la même chose par moments…

    Cependant, la seconde saison a eu de bons moments qui ont au final éclipsé les mauvais et se finit sur une bonne note, et c’est ça qui compte finalement.

    Après le côté merchandising abusé, je pense juste qu’ils ont vu que ça allait avoir du succès alors ils ont surfé dessus. Rien de plus normal somme toute. Je suis encore étonné par ceux qui pestent contre tout ce hype. Ils devraient savoir depuis longtemps qu’on ne juge pas un livre à sa couverture et à tout le mal (ou bien) qu’on dit autour.

    Posté par Axel Terizaki | 28 septembre 2010, 1:24
  5. C’est vrai que j’ai un peu de mal à comprendre tout le ramdam, qu’il soit positif ou négatif autour de cette série. Perso, j’ai pas aimé mais j’ai quand même vu bien pire ces dernières années, pas de quoi fouetter un chat.

    « et qui le font savoir en se tapant tous les épisodes histoire de pouvoir en dire du mal  » -> je plussune, j’ai jamais pigé ce genre de comportement.

    Posté par Faust | 28 septembre 2010, 3:18
  6. Oui, Amrith, car bien entendu, il est interdit de réussir à apprécier plus d’un genre différent, ou tout ce qui n’est pas assez intellectuel…..

    *le sigh*

    Posté par Shikaze | 28 septembre 2010, 8:02
  7. sérieusement, tu crois vraiment nous faire gober que tu as maté la série pour des passages où elles joueraient eventuellement de la musique ?
    t’es bien naïf.

    un article sur k-on sans avoir prononcer le mot cancer, l’article de la maturité selon blogchan/nanami/sama.

    Posté par Rukawa | 28 septembre 2010, 10:34
  8. @Shikaze
    Il ne s’agit pas d’apprécier deux genres différents, chose pour laquelle personne ne t’a attendu, mais de soutenir deux anime issus d’un même studio qui a enterré le premier au profit du second. Nul besoin d’être un aigle pour comprendre que le buzz K-On encourage les opportunistes de Kyoto Animation à poursuivre dans leur petit créneau bien huilé du Haruhi-Lucky*Star-Clannad et prochainement Nichijou, et ce faisant, diminue les chances d’une conclusion TV apportée à FMP!.

    Posté par Amrith | 28 septembre 2010, 15:31
  9. Amrith : FMP!, on s’en ai déjà tapé 3 saisons et une OAV…c’est peut être pas plus mal que KyoAni fasse autre chose, non ?

    Posté par Faust | 28 septembre 2010, 17:21
  10. @Faust Pour FMP! a encore de (forts bons) romans à adapter, la réalisation était de qualité et les nouveaux éléments de TSR appellent à une putain de suite auquelle on a pas droit depuis CINQ ANS. Puis merde, entre Haruhi, les 4komas moe et toutes les keyeries, (pas forcément mauvaises mais que n’importe quel autre studio pourrait faire) il en on fait assez du « autre chose » >_>

    Posté par FFenril | 28 septembre 2010, 17:53
  11. Posté par Patchouli | 28 septembre 2010, 19:31
  12. Euh…franchement, pour ce que c’est FMP!, je crois aussi que n’importe quel studio pourrait le faire, ça nécessite pas de compétences particulières…
    Et lorsqu’ils auront sorti 2 autres saisons de Lucky Star, alors ça me dérangera pas qu’ils se mettent sur FMP! ^^

    Posté par Faust | 28 septembre 2010, 20:34
  13. Compare la saison 1 et la 2, et tu me diras si n’importe qui peut le faire.

    Posté par Aer | 29 septembre 2010, 21:22
  14. Ah mais ça y est, c’est officiel, KyoAni est devenu de loin le meilleur studio du monde. Merde, on m’avait pas prévenu…

    La différence vient peut être tout simplement du réalisateur (ou d’un tas d’autres facteurs), Gonzo ayant déjà sorti de nombreux anime à la réalisation sans faille.

    Posté par Faust | 30 septembre 2010, 3:24
  15. […] d’autres blogs : ¤ FFenril.info This entry was posted in Animes and tagged kakifly, Kyoto Animation. Bookmark the permalink. […]

    Posté par K-On!! | MAZ | 15 mai 2011, 17:19

Poster un commentaire

Archives

FFenril.Twitter