// vous lisez...

Animes

Mahoromatic Tadaima Okaeri

Étiez vous déjà passionné par les animes il y a maintenant 8 ans quand ont commencé les aventures de Mahoro à la télévision ? Moi, c’est sûr que non. Mahoromatic est pourtant devenue une série emblématique du début des années 2000 (à plus ou moins juste titre), en marquant quelques âmes (sensibles ?) jusqu’au plus profond de leur être… On se demande toujours comment.

Mahoromantique ~

Car Mahoromatic et Mahoromatic ~Motto Utsukushii Mono~, séries diffusées fin 2001 puis fin 2002, narrant l’histoire de l’ex-androïde de combat Mahoro Andô qui a décidé de se reconvertir en maid et de vivre paisiblement au service d’un jeune garçon pour les 398 jours qu’il lui reste à vivre, ne sont pas vraiment rentrées dans les annales de l’animation japonaise grâce à leur qualité. Le plus marquant était probablement le fait que Mahoromatic était une série complètement bipolaire, oscillant entre une comédie légère des plus agréables (oppai missile!) et une partie sérieuse des plus… Insipides. Le tout était d’ailleurs terminé par une Gainax End complètement hors de propos, qui tuait complètement le spectateur, et pas dans le bon sens, s’il y en a un.

Tout le concept de Mahoromatic reposait sur ce double aspect léger/sérieux : Chaque épisode, quel que soit son thème, rappelait au spectateur la mort prochaine de Mahoro, et ce même si le drame de l’épisode avait consisté en un débat sur la manière de faire gonfler en volume la taille des seins de jeunes demoiselles. Pas forcément une mauvaise idée au départ, mais bien mal géré. L’histoire de Mahoromatic s’est terminée, mal, et si on pouvait regretter l’agréable compagnie du doux personnage de Mahoro et son « ecchi nano wa ikenai to omoimasu! » (« Les trucs cochons, c’est mal! »), il était néanmoins bon que la série finisse enfin au vu de la chute vertigineuse de la qualité du scénario.

Mahoro de manbo!

Alors en 2009, personne, absolument personne, ne s’attend à ce que Gainax ne remette le couvert… Et pourtant en août sont annoncés 2 TV spéciaux portant le nom de Mahoromatic Tadaima Okaeri, se situant quelque part dans la chronologie de la deuxième série. Et on se demande bien pourquoi faire revenir Mahoro maintenant pour une side-story, surtout après un Summer Special pas vraiment plébiscité après la fin de la série… Entre 2 projets, quelqu’un a été nostalgique et a eu l’idée de commémorer  le bon vieux temps ? (Un projet du même genre a été annoncé pour Abenobashi)

En tout cas, quelle que soit la raison qui a poussé ce retour de la maid androïde sur le petit écran… On ne peut que s’en réjouir. Parce que ce Mahoromatic Tadaima Okaeri est un pur bonheur pour qui a vu (et tout de même un minimum apprécié) la série originale, et ce pour une simple et bonne raison… La nostalgie.

okaerinasai, Mahoro-san.

Une nostalgie sur laquelle les 2 épisodes jouent à fond, du début à la fin. Faisant oublier comme un mauvais rêve la fin de l’histoire de la série, dès l’opening, le ton est donné : Mahoro est enfin de retour. « Okaeri, okaeri, okaeri, okaeri » (très traduit rapidement par « bon retour chez nous! ») sont affichés à répétition durant l’opening à chaque fois que Mahoro croise l’un de ses amis, avant qu’elle ne déclare « tadaima » (« je suis rentrée ») une fois arrivée chez le héros de la série, Suguru Misato. Simple, mais pas moins touchant. C’est bête, vraiment, mais ça fait mouche. L’ending est d’ailleurs tout autant dans l’esprit des séries, chanté une nouvelle fois par les personnages secondaires représentés en SD mignonne comme tout.

Quand aux épisodes, il reprennent la recette du « bon » Mahoromatic : Un peu de comédie (légère et prêtant juste à sourire), un peu de fanservice, un peu de combats (très sympathiques pour ces spéciaux, je vous invite à aller consulter le très bon article dédié de manganimation.net pour  plus de détails), un peu de romantisme (dans la limite du temps disponible) et quelques instants d’amère tristesse alors que Mahoro pense à sa fin qui se rapproche de plus en plus. Et puis on finit dans une note de bonne humeur, juste assez pour donner envie de voir les épisodes suivants… Et on se rappelle que Tadaima Okaeri, c’est déjà fini. Avec juste le bon dosage pour rappeler les bons souvenirs.

"okaeri"

Honnêtement, si vous n’avez pas vu Mahoromatic, ce n’est pas une série que je vous conseillerais (contrairement à d’autres). Les trops grandes faiblesses de son histoire couplées à une plus que moyenne dans les parties sérieuses en font un anime à deux vitesses,  qui, même si elle amuse son spectateur durant sa première partie, ne tient pas ses promesses et déçoit incroyablement avec sa fin en carton.

En revanche, si vous connaissez déjà Mahoro, n’hésitez pas : La voir de retour pour 2 nouveaux épisodes est un pur bonheur.

Pour finir, trivia : Aux Etats-Unis, voulant probablement surfer sur le succès d’autres séries, ADV a sorti un box complet de Mahoromatic sous le nom… « Mahoromatic – Full Metal Maid« . Comme si avec Panic, Alchemist et Jacket on n’en avait pas déjà assez…

Discussion

6 commentaires pour “Mahoromatic Tadaima Okaeri”

  1. […] This post was mentioned on Twitter by FFenril, DreamJap. DreamJap said: RT: @FFenril: Nouvel article FFenril.info : Mahoromatic Tadaima Okaeri http://www.ffenril.info/2009/11/23/mahoromatic-tadaima-okaeri/ […]

    Posté par Tweets that mention Mahoromatic Tadaima Okaeri | FFenril.info -- Topsy.com | 23 novembre 2009, 9:30
  2. Aya, des liens vers tvtropes maintenant ? attention FFenril, c’est dangereux ! Pense à tes lecteurs … Ceux qui connaissent pas risque la léthargie, ceux qui connaissent risquent de replonger…

    Posté par Fenn | 23 novembre 2009, 9:32
  3. >surtout après un Summer Special pas vraiment
    >plébiscité après la fin de la série…
    C’est pourtant un des épisodes les plus réussit de la série et sa fin est géniale.

    Sinon le Taidaima Okaeri c’est du pur bonheur, le meilleur de Mahoro en 2 épisodes. Certes on sent que ça été réalisé avec une check-list de tout ce qu’il fallait intégrer et les uniformes des maids ont été actualisés aux standards actuels, mais c’est si bien réalisé.

    Posté par Tetho | 23 novembre 2009, 10:17
  4. D’accord avec Tetho, le Summer special c’était quand même du pur bonheur.

    Un des plus grands scénarios inexplorés à mon sens, c’est si le nombre de jours restants à Mahoro avait atteint zéro, j’avoue que j’aimerais bien voir ça, vraiment.

    Posté par Axel Terizaki | 23 novembre 2009, 12:48
  5. J’ai trouvé le « Tadaima Okaeri » d’un niveau acceptable, semblable aux meilleurs épisodes de la première série – parce que la seconde est quand même une visqueuse ignominie préfigurant les deux étrons gainaxiens qui ont suivi.

    Posté par Amrith Zêta | 23 novembre 2009, 17:03
  6. Axel >> on avait posé la question à Ditama y a un an sur le fait que Mahoro devait à la base s’arrêter le jour de l’anniversaire de la mort du Cdt. Misato, est-ce que c’était la fin prévue à l’origine où une fausse piste. Il a été incapable de répondre en expliquant qu’il ne savait pas ce que le scénariste avait prévu (ce qui montre le haut niveau de collaboration entre les deux).

    Posté par Tetho | 24 novembre 2009, 1:47

Poster un commentaire

Archives

FFenril.Twitter