// vous lisez...

Divers

Japan Expo 2009

Comme vous le savez très probablement, ce week-end avait lieu la Japan Expo. Beaucoup étaient présents (et certains ont déjà bien écrit sur l’événement) Aussi on abrégera et on passera la présentation de l’événement pour en venir à l’essentiel, sinon l’article en deviendra trop long à force de répéter des banalités.

Pour le petit FFenril qui est arrivé sur Paris jeudi matin, cette 10ème Japan Expo était la toute première ! L’occasion de découvrir enfin ce supermarché du manga dans lequel plus d’une centaine de milliers de personnes se retrouvent.

Japan Expo 10

Et que dire ? La Japan Expo, c’est, comme beaucoup le savent, assez énorme : On y retrouve plein d’otakus amicaux (même si forcément, c’est moins convivial qu’à l’Epitanime), on y voit des jeux vidéos en avant première, des promotions incroyables sur des séries en DVD, des stands d’éditeurs et de fans, des dédicaces, des concerts et des conférences…

Parlons-en des conférences. Pour citer celles auxquelles j’ai assisté, les deux conférences Gurren-Lagann et Gainax pendant lesquelles Takami Akai, co-fondateur de la société répondait aux questions étaient très agréables et instructives.

On a notamment pu apprendre au sujet de Gurren-Lagann que « l’événement de l’épisode 8 » (qui était spoilé magistralement à chaque phrase en japonais par M. Akai alors que le traducteur faisait un boulot remarquable… Et hilarant en tentant de censurer ça à la volée) avait été sujet à grande polémique dans le studio : Celui qui poussait pour qu’il arrive aussi tôt était le réalisateur, Hiroyuki Imaishi, qui a ainsi refusé à plusieurs reprises les scripts de ses scénaristes et voulait que cet événement se produise le plus tôt possible, alors qu’eux voulaient attendre au moins quelques épisodes de plus. D’après les dires d’Akai, l’équipe de Guren-Lagann a été aussi choquée que le spectateur devant ce fameux épisode 8.

Au sujet de la Gainax, on a pu apprendre notamment que le studio, composé de plusieurs fans de Gundam et du célèbre personnage Char Aznable, avait voulu proposer à Bandai de réaliser un anime à propos du personnage de Johnny Ridden, personnage créé avec les gunplas… Mais que le projet avait échoué pour « des raisons d’adultes ». Entre autres, Takami Akai est également revenu sur la genèse du studio et la réalisation des vidéos pour les Daicon III et IV ou sur la collaboration avec le studio Khara de Hideaki Anno pour les films Rebuild of Evangelion.

La conférence Eureka seveN de Bones, avec comme invités le réalisateur et le producteur de la série Tomoki Kyoda et Masahiko Minami, fut également un grand moment vendredi matin, d’autant plus que le film était projeté pour la première fois hors du Japon le soir-même à la Maison de la culture du Japon à Paris dans le cadre du Japan Pop Culture Festival. Durant leur conférence, M. Kyoda et M. Minami sont notamment revenus sur les idées ayant mené à la création de la série (les robots surfeurs sont une idée d’un « certain monsieur Kawamori« ), et leur intervention suite à la diffusion du film, sympathique mais difficile à la comprendre dans sa globalité, a permis de lever quelques interrogations sur son contenu (le film narrant une histoire complètement différente, il semble qu’il aurait pu ne pas être un film « Eureka seveN » mais une œuvre originale).

Les grandes attractions du salon étaient les présences de CLAMP et de Natsuki Takaya, et voir les hordes de fans prêts à faire des queues énormes ou à remplir des conditions délirantes rien que pour avoir une chance de participer au tirage au sort pour avoir une signature des créatrices d’oeuvres aussi renommées que Card Captor Sakura et Fruits Basket était impressionnant.

Etaient également présents sur le salon, pour les japonais : En vrac, Yui Makino (Sakura de Tsubasa Chronicle, en concert et dédicaces), MOSAIC.WAV (chanteurs notamment des génériques de Potemayo et Sumomomo momomo, en concert et dédicaces), Sakae Esuno (auteur du manga de suspense Mirai Nikki), Shinichiro Watanabe (réalisateur de Cowboy Bebop ou Samurai Champloo), Akemi Takada (ayant notamment fait les characters design de Kimagure Orange Road ou Urusei Yatsura), AKB48 (en concert) et Moriyasu Taniguchi (animateur sur de très nombreuses séries, dont Captain Tsubasa et City Hunter).

Dans le salon, on pouvait aussi découvrir l’exposition rétrospective 10 ans de Japan Expo, avec notamment des copies des différentes dédicaces faites depuis 10 ans.

JE (4)

Quoi d’autre ? Des beaux stands de partout, en partant des fangirls du chanteur Aoi jusqu’aux fanboys de Haruhi.fr présentant leur déesse aux passants qui avaient le courage de passer la foule souvent présente devant le stand, leurs activités (Kumikyoku ou cours de Hare Hare Yukai) rassemblant nombre de fans. Leur epic win à eux, ça a été d’avoir en guest star MOSAIC.WAV pour chanter le Kumikyoku Nico Nico Douga le dimanche.

Chez les éditeurs de mangas c’était souvent la cohue, particulièrement le samedi, et chez les éditeurs de séries on pouvait parfois observer de sacrées bonnes promotions, notamment comme souvent chez Manga-Distribution, mais aussi chez Dybex. Pour ce qui était des ventes de DVD d’ailleurs, le stand Asian Quest se démarquait en vendant notamment des DVD Dybex et Beez à des prix démentiels.

Un stand qui valait la découverte, celui de la Kawa Soft où on pouvait découvrir les visual novels, et plus particulièrement le Narcissu traduit en français, que l’on pouvait gagner en répondant correctement à des questionnaires et/ou par tirage au sort, pour peu de ne pas fuir devant la maid masculine avec une mitraillette que l’on trouvait au stand. La première percée des visual novels en France ?

Autre stand qui s’est distingué… Cette fois par sa malchance, celui de la chaîne TV Nolife, inondé après l’orage qui a eu lieu le jeudi soir… Pour Nolife, qui risque de passer en payant à la rentrée, la poisse continue.

Un petit bilan personnel pour finir…

En bref, un sacré bon bilan pour une première JE. Reste qu’effectivement, supporter les queues, la chaleur, la foule, la cohue dans le métro, c’est sacrément rébarbatif, et qu’il est bien compréhensible que pas mal ne supportent pas cette Japan Expo… Mais il est également vrai que c’est parce que cet événement a cette taille et cette démesure qu’autant d’invités prestigieux peuvent être présents et autant d’événements s’y produire. C’était épuisant et pas toujours très marrant… Mais pour tout ce qu’il y a à voir et à faire, on peut bien se fatiguer comme ça une fois par an.

A l’année prochaine ! … Ou à fin octobre pour ceux qui iront à la Chibi Japan Expo… Qui sera quand même sérieusement moins engageante sans JAM Project comme l’an dernier.

Discussion

7 commentaires pour “Japan Expo 2009”

  1. Finalement Yuki t’as fait passer la copie de Narcissu que j’avais pris pour toi ?

    Posté par Smankh | 7 juillet 2009, 0:26
  2. Ah euh, fixe le lien aussi pour ton loot de DeuVeuDeu.

    Posté par Smankh | 7 juillet 2009, 0:28
  3. Le vilain code-barres sur la dédicace d’Akemi Hayashi :v
    Sinon merci aux gens du samedi d’avoir piqué les tickets du dimanche (je sais, ce n’est pas de votre faute :p) :rage:

    Posté par kyouray | 7 juillet 2009, 0:37
  4. Wouah z’y va l’aut’ comment il a linké tout le monde sauf moi !

    Et après tu t’étonnes que la version d’échec de ton pseudo se répande comme une traînée de poudre ? :D

    « qu’il arrive aussi tôt était le réalisateur, Hiroyuki Imaishi, qui a refusé à plusieurs reprises les scripts de ses scénaristes pour que cet événement se produise plus tôt, » <= y'a pas un problème dans ta phrase là sinon ? Ca serait pas tard à la place du deuxième tôt, plutôt ?

    "Coffrets DVD dans tous les sens" <= le lien marche pas pour celui-là.

    Encore fatigué par la JE à ce que je vois :)

    Posté par Corti | 7 juillet 2009, 1:04
  5. @Smankh Oui Yuki me l’a bien filé, merci (je savais pas que c’était de ta part, mais merci donc :))

    @Corti Rajouté ! Comprends, autant de lien, c’est chiant à checker, et je croyais avoir tout mis ^^
    Sinon j’ai modifié la phrase que tu pointes pour essayer de la clarifier ^^

    Et lien pour le loot réparé.

    Posté par FFenril | 7 juillet 2009, 1:49
  6. Je m’en veux d’avoir loupé la conférence Gurren Lagan.

    C’est super d’avoir des gros invités comme Clamp ou Natsuki Takaya mais bonjour la galère pour els dédicaces. C’est la rançon de la gloire.

    Pour Clamp, je n’ai même pas essayé, je préfère laisser plus de chances aux vrais fans. Par contre si un jour Yoshiyuki Tomino vient, alors là je pourrai devenir plus « méchant » et sans pitié ^^

    PS : merci pour le lien

    Posté par Kameyoko | 7 juillet 2009, 9:51
  7. […] paraît-il. Voilà j’ai acheté un truc, c’est malin. Puis je discute un peu avec FFenril qui m’aura grandement aidé à me repérer, vu que je n’avais pas reçu de carte à […]

    Posté par Otellotaku » Compte-rendu: Japan Expo 2009 | 10 juillet 2009, 0:48

Poster un commentaire

Archives

FFenril.Twitter