// vous lisez...

Animes

Druaga no Tô – The Aegis of Uruk

Aujourd’hui, nous allons parler d’un anime du studio Gonzo. Connaissez vous la règle de Gonzo les enfants? C’est une règle imparable qui dit que la qualité de chaque épisode de leur série doit être au moins deux fois plus chiant que le précédent, jusqu’à rendre l’anime complètement insipide. En étudiant un peu cette règle, on comprend pourquoi Gonzo est devenu ces dernières années un studio réputé pour produire des animes prometteurs au premier abord mais ratés globalement (… On pourrait aussi parler du fait qu’ils « améliorent« , les histoires qu’ils adaptent mais on verra ça une autre fois).

Ben sur Druaga no Tô – The Aegis of Uruk, c’est vachement plus simple. L’épisode 1 est à voir. La suite est naze. Ai-je vraiment besoin d’élaborer plus?

Allez, élaborons. « La Tour de Druaga » est à l’origine un (vieux) jeu vidéo, devenu un classique, et qui se retrouve ici adapté en anime. On a donc un univers d’heroic fantasy banal, avec une histoire incroyablement recherchée qui se résume à « monter en haut de la tour pour trouver le trésor ».

… Oh puis vraiment, il y a pas moyen de le dire autrement : Druaga, c’est chiant. Druaga, c’est plat. C’est une source d’ennui de chaque instant que l’on ne devrait pas avoir à subir alors qu’on suit l’aventure d’un groupe de « héros »…

Oh puis continuons sur ces héros, parce que c’en est drôle. On a Jil, le stéréotype du héros boulet fonceur, Kaaya, l’héroïne, stéréotype de la magicienne blanche qui utilise euh… Une espèce de MICRO pour réciter ses invocations, et le peu charismatique magicien Melt dont la très classieuse magie consiste à… Donner des coups de batons dans le vide comme s’il jouait au golf. Et n’oublions pas que ces batons lui sont servis par Coopa, la loli de service, stéréotype de……… Ah non une seconde, c’est sa seule utilité de refiler les batons. Ce cast est bien évidemment complété de personnages indispensables comme le frère cool et mystérieux au but secret ou encore le méchant laid très méchant.

Mais oublions ces personnages et parlons de la réalisation de l’anime! ……. En fait, il n’y a pas grand chose à en dire. L’animation ne brille pas particulièrement par sa qualité, les scènes d’action étant particulièrement peu palpitantes (pas pire que Fate/stay night et ses combats avec des gens qui crient et des lignes de mouvement sans arrêt, mais pas beaucoup mieux)… L’épisode 1 est probablement le plus joli à voir, et les épisodes finaux sont eux absolument fantastiques dans leur genre, étant dédiés à l’élimination d’un gros monstre tout en CG… Et j’avoue avoir été traumatisé quand ce gros bidule de CG a été attaqué par un gros cube polygoné qui était vaguement identifiable comme « un pilier de glace », comme ça hop dans ce qui était le climax de l’anime…

… Mais oublions l’animation, parlons de l’histoire! Cette histoire, fantastiquement… Inintéressante. Des aventuriers doivent monter une tour à la recherche d’un trésor. Fin. Alors certes ça se complique, mais trèèèèès légèrement, et au final cette histoire n’est même pas foutue de se finir, l’épisode 12 étant une non-fin complète ne donnant aucune réponse aux questions posées pendant toute la série, annonçant simplement à en annoncer une suite prochaine (The Sword of Uruk) pour 2009… Alors certes, on a l’impression qu’en fait, l’anime a autre chose qu’un scénario tenant sur 3 lignes, mais en attendant ces réponses, on s’est emmerdés pendant une série entière avec un enchainement de faux rebondissements visibles 5 épisodes à l’avance…

… En fait qu’est-ce qui vaut la peine de parler de Druaga no Tô, cet anime si insipide? Deux choses. D’abord… Le fait que, avec Blassreiter et maintenant Strike Witches, il soit diffusé gratuitement par Gonzo, sous-titré, sur Youtube par exemple, une initiative qu’on ne peut espérer que voir imitée.
Ensuite… Son épisode 1. Car l’épisode 1 de The Aegis of Uruk… Est ce que toute la série aurait dû être. Une grande parodie du genre de l’heroic fantasy, parodiant au passage Gundam ou Gurren-Lagann… En fait, on peut se demander… Pourquoi, bon dieu pourquoi, après avoir fait une si bonne parodie des différents stéréotypes… Faire un anime qui en est aussi rempli et si peu intéressant?

Les voies de Gonzo sont impénétrables. Et Druaga est un formidable gachis insipide et prévisible. Allez regarder l’épisode 1, et oubliez le reste, il n’en vaut pas la peine, à moins que la suite en 2009, The Sword of Uruk, ne redresse la barre… Mais il y a du boulot.

Discussion

8 commentaires pour “Druaga no Tô – The Aegis of Uruk”

  1. Gonzo ou les rois du scenar en kit.

    Prenez Gate Keepers ou Vandread, c’est le même scenario.

    Gonzo ou les rois des fins pourries.

    Mattez NHK ni Youkouso, vous me comprendrez.

    Gonzo les rois de la CG foireuse.

    Le studio Pastel aussi fait des CG horribles mais ca fait parti du charme injustement ignoré d’Initial D.

    … Dois-je en rajouter?

    Posté par NiKi | 10 juillet 2008, 13:00
  2. Il y a d’autres épisodes humoristiques que le premier, ce serait dommage de les manquer…après, je suis plutôt d’accord avec la critique, mais je suis toujours étonné par la véhémence de ce genre de blog. Comme si la plupart des animes n’était pas médiocre. Les blogers ont trouvé le filon parfait à exploiter pour avoir l’air intelligent: l’animation japonaise. bah, je ne vaux pas mieux.

    Posté par le gritche | 12 juillet 2008, 13:24
  3. FFenril

    Posté par FFenril | 12 juillet 2008, 14:51
  4. Alors là, JE NE SUIS PAS DU TOUT D’ACCORD AVEC VOUS!!!!

    Moi,j’ai bien aimé druaga.

    En fait je suis tombé dessus par hazard en cherchant un site de streaming, et quand j’ai vu l’épisode 1 j’ai tout de suite vu la parodie et je me suis bien amusé.

    Je vois cet épisode comme un défi : Voilà une grosse histoire classique de chez classique regardez ce que cela donne. Maintenant on prend les mêmes persos le même but mais regardez comment on peut enjoliver tout ça.

    On reprend le héros qui est nul et qui devient fort : dans les épisodes qui suivent, on attend le moment où il accoplira le « miracle », mais ce moment ne vient pas ( le coup du rocher sur la tete, la fois où il se noie,le coup des ailes où il doit sauter de l’autre cotéd’une falaise)

    On ajoute une dose de mystère avec des personnages enigmatiques et des questions sans réponses qui nous donnent l’envie de voir la suite.

    Il ne faut pas dire que tout est plat à regarder non plus par exemples les coups game boy c’est marrant. Les duels sont quand mêmes mieux que fates stay night et je trouve que même si ce n’est pas des combats impressionnant ils ont la consistance qu’il faut.

    ffenril, je suis sur que malgré tes critiques tu regarderas la suite. Tu dis que l’on s’attend au rebondissement 5 episodes à l’avance, mais j’aimerais bien savoir quels rebondissement à part le coup le gars-la fille et le coup des predictions faites par les 2 filles.

    Moi personnellement je ne savait pas qu’il y avait 12 episode, c’est au moment de la neige que j’ai eu les premiers doutes avec une acceleration soudaine sinon avant, je n’ai rien a dire.

    Donc voilà, pour moi, regardez cet anime il est sympa les génériques aussi ( j’aime pas les génériques où quand on les regarde on a déjà tout vu de l’histoire et que l’on a plus qu’à attendre que le passage du générique apparaisse dans l’histoire).

    Posté par noctiti | 20 juillet 2008, 16:32
  5. Comme noctiti je trouve cet animé de manga sympathique. Certes un peu banal mais je me suis régalé a le regarder et j’attends la 2eme saison avec impatience. En plus l’histoire est très classique mais j’ai pas mal chercher je ne trouve pas tellement d’animés de ce style (j’aime beaucoup les quêtes, comabats à l’épée et à l’arc etc ..). Mais pour moi les meilleurs animés que j’ai vu sont et resteront ( je le penses :D) Hellsing, Vampire Knight et Claymore .

    En gros je vous conseil de voir cet animé .

    Posté par Squatrix | 23 juillet 2008, 18:15
  6. è_é
    Gonzo fait pas que du pourri…
    J’ai des PREUVES !!!!!!!!!!!
    Seto no Hanayome ( SAN CHAAAAAN, MASA SAAAAAAN ) et FMP ( FUMOFFUUUUUU ) ( Bon ça fait Léger comparé a Black Cat, Bokurano and co mais bon, rendons à César ce qui lui est du ^_^ )

    Pour Druaga, c’est sur !
    Au début de l’épisode 1, jme suis dis WTF?! la suite était clairement moins bonne à mon sens

    Posté par @nathème | 21 septembre 2008, 23:02
  7. ( J’ai oublié de préciser que Seto no Hanayome n’étais pas que d’eux, mais ça leur enlève pas FMP, même si ils ont pas fait la suite ( KyoAni powa ))

    Posté par @nathème | 21 septembre 2008, 23:13
  8. […] c’est aussi une série animée du Gonzo. Je ne développerai pas plus ce point, FFenril le fait mieux que moi. Et puis non, même Gonzo a […]

    Posté par ULTIMATE. Ouais, Hellsing. « UNW : Kyofu’s blog | 25 janvier 2009, 0:09

Poster un commentaire

Archives

FFenril.Twitter