// vous lisez...

Animes

Mai-Otome Zwei

Otome2.jpg

Il faut toujours tenter de se remettre en question dans la vie. Si Mai-Otome, une série que j’ai qualifié de… grotesque, pitoyable, navrante, atterrante, blague qui a mal tourné… A toujours des fans, il faut essayer de se remettre dans une optique différente afin d’envisager les choses d’un point de vue différent.Après tout, peut-être ai-je mal perçu le message passé par Mai-Otome. Ce que j’avais perçu à l’époque comme une histoire navrante et chiante à l’héroïne horripilante était peut-être en réalité une histoire profonde où l’absence complète d’explications relève d’une volonté de laisser les parties les plus importantes à l’imagination du spectateur, histoire qui est en réalité un hymne à la liberté des moeurs, prônant la liberté de l’amour au travers la relation amoureuse entre un père et sa fille! Sur une mauvaise impression, peut-être que le reste de la série était mal passé…

Et puis rien que d’y repenser et de voir Mai-Otome Zwei, les doutes sont clarifiés et les souvenirs ravivés. Le tout est bel est bien mauvais.

Otome.jpg
Otome à son « meilleur » niveau.

D’un certain côté, le point fort de Mai-Otome venait bel et bien de sa médiocrité. Certes, les épisodes étaient mauvais, mais il y avait un certain suspense à voir comment l’épisode suivant allait réussir à faire pire, un étrange magnétisme (contrairement à Nanoha StrikerS dont l’attrait à disparu à l’épisode 3, avec l’argent qui devait servir à réaliser la série) qui poussait à venir soupirer chaque semaine devant les nouvelles absurdités pondues par les responsables de la série… C’est peut-être le masochiste en soi qui se réveillait devant Mai-Otome. On est donc passés de l’introduction du concept des vierges dans des fringues hideuses reliées à leur maître qui ressent leur douleur… A du simili-hentai, puis à une demoiselle qui couche avec son père… Ou voudrait bien mais échoue de peu, avant de finir sans aucune explication dans l’espace contre le grand méchant, expédié en 5 minutes avant l’Happy End.

Mai-Otome Zwei consistait en 4 OVAs. Sunrise était tellement sûrs d’avoir un chef d’oeuvre facile à portée de main… Qu’après l’annonce d’Otome Zwei, un sondage sur les personnages à faire figurer en priorité dans les OVAs était lancé, preuve s’il en faut que le scénario était sûrement déjà très avancé.

Otome4.jpg

Arrivé au produit fini… Mai-Otome Zwei n’était même pas digne de son prédécesseur.

Au niveau technique, aucun problème. Le scénario lui… Est une excuse pure et simple pour avoir un combat par épisode jusque la fin où le boss est vaincu : Il part sur une histoire bidon de grand méchant qui vient tout détruire et que l’on va mettre en 4 fois 30 minutes à terre, en passant au passage par l’indispensable scène de bain (with boobs), des évènements qui n’ont rien à voir (Dans l’épisode précédent, nous étions sur une île et 3 d’entre nous se sont faits pétrifier. Commençons donc par parler d’une prise d’otage en ville durant l’épisode suivant), et d’autres évènements étaient tellement « surprenants » qu’ils étaient prévisibles depuis la seconde de l’annonce des OVAs… La 4ème OVA réussit néanmoins à sortir du lot et, tout comme les épisodes finaux de Mai-Otome en leur temps, à offrir une bonne conclusion en termes d’action et de rythme (et nullissime niveau explications)

Otome3.jpg
Certes c’est sympathique de se rappeler de comment était HiME et d’en faire un clin d’oeil au fans… Mais c’est un peu gros, non?

Alors pourquoi décevant quand on attendait rien? Parce que finalement, sans que chaque épisode chaque semaine soit plus haïssable que l’épisode suivant, Mai-Otome Zwei échoue en temps que continuation pour Mai-Otome… Mais qu’avec ce scénario basique, ces OVAs ne peuvent même pas vraiment contenter le fan de la franchise. Reste que ces OVAs auront l’avantage considérable… D’en être, et donc de ne durer que 4 épisodes. Ce qui n’est pas assez pour laisser l’ennui s’installer. Il ne reste rien d’autre que de quoi divertir le fan avide de la série, qui en sortira content après un épisode final mine de rien fort agréable.

En tout cas, c’est adieu à la série des Mai-****, une fois pour toutes et à jamais, adieu pour l’éternité…

Otomesifl.jpg

Quelqu’un pourrait-il m’apporter une corde? Le moi masochiste qui regarde Mai-Otome va encore pouvoir passer un moment en liberté. Et rien qu’à voir ce qu’il a pu écrire ici, ça pourrait me faire flipper.

Discussion

9 commentaires pour “Mai-Otome Zwei”

  1. Tu es maso, c’est officiel :D
    Mais c’est quoi cette scène de tentacules ? oO

    Posté par cdt | 25 août 2007, 23:08
  2. Y’avait un truc similaire dés le premier épisode de la seconde saison de Girls Bravo, dans une piscine.

    Faudra p’têt que je parle de ma fascination incompréhensible pour Girls Bravo un jour.

    Posté par Axel Terizaki | 26 août 2007, 1:01
  3. Ca paraîtra peut être un peu hors de contexte, mais on voit l’aréole d’Arika dans ton screenshot ? Je pensais que ces choses là, tout comme le poil étaient strictement réglémentées par la censure et considérées comme étant de la pornographie au japon ? Ou me serait je lourdement trompé ? Enfin quoiqu’il en soit c’est bien la première fois que je vois un nichon d’héroine d’anime jap avec une aréole :p

    Posté par Lyn Annouilh | 26 août 2007, 6:53
  4. Moins bien que Ultimate Girls

    Posté par JZ | 26 août 2007, 14:08
  5. Je suis d’accord avec toi. J’ai toujours adorée et respecter Mai HiME pour tout mais quand j’ai vu Mai Otome… Déception sur toute la ligne! Même les scènes de transformation sont décevantes. Surtout qu’on les voit pas souvent! (Une transformation ou deux par Otome… Moi qui suis fan de Sailor Moon je suis décue!)

    Posté par Mia | 8 septembre 2007, 23:36
  6. Je viens de découvrir ce site, et j’ai lu dans la foulée pas mal de ffarticles..

    .. et je me suis déjà bien régalé, j’avoue. Sur la review du film Bleach j’ai senti encore une montée en puissance.. jusqu’à éclater de rire comme jamais devant mon écran avec cette superbe critique de Mai-otome Zwei!

    Merveille des merveilles. On pourrait dire que j’en fais trop, mais non c’est un hommage sincère. Pas à l’anime évidemment (bien que j’ai du coup une furieuse envie de le non-voir), mais à l’article. FFenril déchire sa race, et puis c’est tout.

    Et désolé d’avoir glissé ça ici.

    Posté par Laurent | 3 mars 2008, 20:28
  7. ton screen des tentacules ma XXXX XXXXXX XXXXX enfin tu es toujours aussi singlant (au moins ça change des fans relativement nombreux de mai-otome qui ne font que des éloques pitoyables)
    j’aimerait developer mais j’ai faim et je reviendrait plus tard

    Posté par quelqun | 7 mars 2008, 20:01
  8. […] par l’équipe qui s’est occupée du catastrophique Mai-HiME puis du pathétique Mai-Otome (et de ses suites). De plus les premiers épisodes ne sont pas très entraînant sur le plans scénaristique, et on […]

    Posté par Blog de la rédaction » Blog Archive » Xenoglossia : iDOLM@STER, spin-off ! | 24 juin 2008, 23:50
  9. Les 3 OAV de Sifr etant fini je pense que tu devrais y jeter un coup d’oeil, et ce pour 2 raisons

    La première, évidente, est que tu es un fan incontesté de la franchise (oui!oui! ça se vois au nombre total de billets que tu y as consacré)

    La deuxième, beaucoup moins évidente, c’est que ces 3 OAV sont plutôt……….bons. Bien sur, il en va de mon avis personnel mais ayant grosso modo le même avis que toi sur la série, j’ai été agréablement surpris. Dans le pire des cas, tu as une bonne doses de combat qui rox et qui justifient à eux seul ces 3 OAV.

    Posté par Kokusho | 20 avril 2009, 2:17

Poster un commentaire

Archives

FFenril.Twitter