// vous lisez...

Animes

Bure bure bure bure. Sayonara, Zetsubô Sensei.

[Avertissement : Article désespérément désespérant et publié en désespoir de cause]

Itoshiki Nozomu est l’homme le plus négatif du monde. Fuura Kafuka est la jeune fille la plus positive du monde. Le premier devient le professeur de la seconde. Et d’une bonne dizaines d’autres cas avec.

Zetsubou_Sensei (3).jpg

Sayonara Zetsubô Sensei… Est donc l’histoire d’un prof désespéré et de ses élèves désespérantes.

Zetsubou_Sensei (8).jpg

Shaft a l’air de vouloir s’emparer de toutes les comédies scolaires impliquant un prof « spécial » et en faire… Autre chose. Après Pani Poni Dash (prof gamine) et Negima!? (prof gamin et magicien), c’est Sayonara Zetsubô Sensei (prof désespéré) que réalise Akiyuki Shinbo, pour un anime dont les débuts sont géniaux, et surtout une fois de plus offrant de la comédie de manière originale.

Zetsubou_Sensei_service.jpg

Tout commence par l’opening… Ou c’est ce que j’aimerais dire, mais les images n’apparaissent qu’à l’épisode 4. Avant ce que l’on a c’est un opening sans images, ressemblant au générique d’un vieux film, au milieu duquel se trouve un étrange paté de textes… Encore plus que pour 1000% Sparking, on ne peut que penser que les créateurs sont à la fois des génies un peu dingues et des fous fort éclairés.

A part ça, Zetsubô Sensei est l’histoire d’un prof aux envies suicidaires et de ses élèves déjantées. Oui, ça a été vu mille fois, mais pas de cette façon.

Zetsubou_Sensei (4).jpg
Zetsubou_Sensei (6).jpg

Après ça comment parler de Zetsubô Sensei? C’est un anime qui traite des problèmes de société. Si, si. On y parle du fait qu’il faut pas voir la vie du mauvais côté et que tout n’est pas désespérant. Et de l’amour passionné. Et des immigrés clandestins. Et des difficultés d’intégration des étrangers. Et de comment s’occuper des animaux. Et des relations entre professeurs et élèves.

Et de comment échouer monumentalement à présenter une série. Même si je peux toujours prétendre juste tenter de me mettre dans l’atmosphère de la série pour rédiger l’article. Mais donc échouer. Désespérant. Parler d’une comédie et essayer de dire en quoi elle est spéciale? Essayer de placer des blagues au milieu? Désespérant. Rédiger cet article m’a désespéré. Mais au moins il aura un côté incohérent qui va à peu près avec la série que j’essaie de présenter. Juste, spécial.

Zetsubou_Futari.jpg
Zetsubou_sayonara.jpg

Et pour finir dans l’ordre, ai-je mentionné que l’ending de la série est particulièrement inspiré lui aussi?

Zetsubou_Nozomu.jpg

Même si ce que fait Shaft est trop spécial pour certains, même si d’aucuns se disent trop fatigués de retrouver mille et unes références dans chacun des épisodes (Pour Zetsubô Sensei on a déjà par exemple Negima!?, Gyakuten Saiban, Death Note…), le travail d’Akiyuki Shinbo est déjà un renouveau d’une fraîcheur incroyable par rapport aux dizaines de comédies copiées sur le même modèle que l’on voit tous les ans. Et rien que ça, c’est remarquable.

Et pour seulement 12 épisodes, même si pour une raison ou une autre la série venait à perdre de son accroche… Vous pouvez largement permettre de venir déprimer avec Mr Désespoir. Et réaliser que le vrai désespoir sera probablement justement dû au fait que seuls 12 épisodes sont prévus. Vraiment, encore plus désespérant que cet article.

Discussion

9 commentaires pour “Bure bure bure bure. Sayonara, Zetsubô Sensei.”

  1. Le plus désespérant reste quand même d’apercevoir un panty-shot dans ton article sans que tu nous expliques d’où il vient et s’il est tout seul.
    Désespérant.

    Posté par QCTX | 8 août 2007, 14:23
  2. Rectification, je viens juste de regarder l’opening.
    Mais… Mais, les premières images font vraiment penser à du SM, c’est horrible !
    Pardon, c’est désespérant.

    Posté par QCTX | 8 août 2007, 14:39
  3. & encore … il n’a pas montré de Arai sensei ou de Kaere …

    Posté par Rukawa | 8 août 2007, 17:48
  4. On dirait que ça devient tendance de parler d’un anime à travers son opening.

    Posté par Raton-Laveur | 9 août 2007, 10:33
  5. Certainement une des meilleures surprises de cette saison, la série a tendance à passer inaperçue au milieu des Lucky Star et autre Gurren Lagann, mais elle n’a vraiment rien à leur envier.

    >> »Shaft a l’air de vouloir s’emparer de toutes les comédies scolaires impliquant un prof “spécial” et en faire… Autre chose. »

    Contrairement à Negima ou Shaft n’a vraiment utilisé que son résumé de quatrième de couverture pour faire une série originale, le manga de SZS est déjà bien allumé au départ. Je veux pas trop m’avancer vu que je ne suis pas familier avec le manga de Poni Pani Dash, mais il est possible que l’anime de Sayonara Zetsubou Sensei soit l’adaptation la plus fidèle que Shaft ait pu faire – pour ce qui est des épisodes diffusés.

    Sinon l’article est impec’, c’est vraiment frais délicieusement désespérant ^^

    et puis l’OP est déjà culte ;]
    http://www.youtube.com/watch?v=mkUd9eujROQ
    http://youtube.com/watch?v=cyt_MVQY1vg
    http://youtube.com/watch?v=q1s58QLU7gk

    Posté par Alaeffar | 17 août 2007, 11:16
  6. Absolument génial cette série!

    Posté par Kimurasenseii | 18 août 2007, 15:44
  7. Saison 2 annoncée !
    Yeah !

    Source : http://www.totoronoki.com/news.php?news=230

    Posté par QCTX | 19 octobre 2007, 16:40
  8. Bonus stage, vous reprendrez bien un peu de parodie ?
    http://uk.youtube.com/watch?v=smhiiPYO4ds (Objection ?)
    http://uk.youtube.com/watch?v=XrO_IvZRi5A (Let’s play)
    http://uk.youtube.com/watch?v=xWHxttEtCpM

    Posté par QCTX | 28 octobre 2007, 0:19
  9. […] d’autres blogs : ¤ FFenril.info This entry was posted in Animes and tagged KUMETA Kôji, Shaft. Bookmark the permalink. ← […]

    Posté par Sayonara Zetsubô Sensei | MAZ | 15 mai 2011, 17:25

Poster un commentaire

Archives

FFenril.Twitter