// vous lisez...

Jeux

Kagetsu Tohya – Tsukihime Fun Disc

Kagetsu Tohya est un « fun disc » dont l’histoire principale, Twilight Grass Moon, Fairy Tale Princess est une pseudo-suite de l’excellentissime Tsukihime.

KT00.jpg

Pourquoi « pseudo-suite »? Parce que Tsukihime avait 5 scénarios différents ayant quasiment tous 2 fins différentes… Et que si l’on peut dire que Kagetsu Tohya continue plus ou moins sur la bonne fin d’Arcueid, beaucoup d’éléments des autres scénarios sont inclus, ce qui fait que comme pour Melty Blood, le jeu n’est suite à aucun scénario précis.

L’histoire principale de Kagetsu Tohya tourne autour du principe d’un jour sans fin. Même parler d’une « pseudo-suite » est trompeur : L' »histoire » n’est absolument pas comparable à sa contrepartie tragique et passionnante de Tsukihime. Si elle a un fil directeur et quelques passages sérieux, elle n’est quand même que plus ou moins prétexte à permettre au fan de voir une infinité de petite scènes avec les personnages de Tsukihime.

 

kt01.jpg

Toujours en temps que Shiki Tohno, le joueur vit, dans Kagetsu Tohya une journée qui se répète indéfiniment. Et tout en cherchant un moyen de sortir de cette boucle infernale, il vit également tous les jours des situations différentes (et au choix) avec les personnes qu’il cotoie tous les jours…

KT02.jpg

Autrement dit, si vous n’appréciez pas les personnages de Tsukihime, l’intêret est nul. Les évènements de Kagetsu Tohya… Sont des non-évènements. Shiki se lève le matin pour les cours, que va-t-il faire? Rendre visite à Arcueid et lui faire à manger? Aller à l’école avec Akiha? Essayer d’apprendre à Hisui à cuisiner? Aller manger le midi du pain au curry avec Ciel? Aller voir ce que fait Kohaku dans sa chambre pendant sa pause? Autant d’évènements ordinaires mais néanmoins délectables… Le scénariste se permet pas mal de délires avec les personnages de Tsukihime, que le fan, voyant ses personnages préférés dans des situations inédites, appréciera probablement.

KT03.jpg

Malgré tout reste une déception après avoir joué cette histoire principale : Après avoir fait autant de « repeat again » (parce que la journée, si vous jouez sans aide, est répétée des dizaines et des dizaines de fois…), on est quand même déçu que si peu de passages rapellent l’ambiance de Tsukihime. Certes tous ces petits évènements sont forts agréables, mais conduisent aussi à une parfois trop importante caricature des personnages (Kohaku est toujours représentée comme un fo-folle qui manigance quelques blagues), et on a vraiment l’impression qu’on a droit à Tsukihime… Remis dans un contexte de banale comédie romantique. Pas désagréable, finalement logique pour un « fun disc », mais un peu dommage quand même pour cette histoire.

KT04.jpg

A part ça… En jouant à l’histoire principale on peut débloquer 10 side-stories (Ten Nights of Dream). D’une qualité variable, elles vont du… Prétexte pour avoir 3 scènes de cul avec Hisui et Kohaku à l’histoire du père de Shiki, Kiri Nanaya, en passant par un hilarant jeu de cache-cache impliquant tous les personnages principaux du jeu, en plus de Satsuki ou Nrvnqsr Chaos. Ca paraît parfois très expérimental (l’histoire dans les souvenirs de Roa est vraiment, vraiment pas claire…), et certaines histoires sont des fanfictions qui ont été mises ici (donc pas de Nasu au scénario). Des fanfictions de qualité suffisante pour être inclues dans ce fun disc officiel ceci dit, c’est à dire 2 délires très drôles (dont le cache-cache) et 2 histoires plus sérieuses et fort intéressantes.

On trouve enfin dans le jeu quelques bonus comme des messages aléatoires au lancement du jeu étant parfois des conneries, parfois des informations sur l’univers (les différents vampires…), et une galerie de diverses illustrations de fans.

KT05.jpg
Aussi, les seules scènes explicites de l’histoire principale sont avec elle. Vous DEVEZ mettre l’option « Skip explicital sexual content » à OFF pour cette histoire.

Kagetsu Tohya, en temps que « fun disc », remplit sa mission. Grand cadeau pour le fan, il offre une tonne d’histoires annexes, beaucoup de délires, et pas mal d’infos intéressantes sur l’univers. Si on peut regretter que l’histoire « principale »… Soit paradoxalement assez secondaire, qu’il n’y ait pas le scénario de Satsuki (qui n’est qu’une légende urbaine, isn’t it sad Sacchin?), on peut quand même apprécier que Type-Moon fasse ce genre de cadeau à ses fans… Qui ne doivent quand même pas perdre de vue qu’ils sont là en présence de délires et histoires annexes en tout genre, et très loin d’un Tsukihime 2.

Un mot rapide sur la traduction : Tsukihime avait été traduit par Mirror Moon, qui a depuis sorti des patchs pour Melty Blood et le premier scénario de Fate/stay night et est en train de traduire le Tsukihime Plus+ Disc, qui contient une histoire à laquelle il est fait référence dans Kagetsu Tohya. La traduction de Kagetsu Tohya a elle été effectuée par plusieurs personnes venant des forum Beast’s Lair. La qualité n’est pas aussi bonne (différents styles de traductions, le style de Nasu étant déjà très particulier à la base…), et le dernier patch est le 0.5.1, son nom assumant d’ailleurs ne pas être un patch complet. On ne peut cependant qu’applaudir l’effort d’avoir effectué un tel travail, car Kagetsu Tohya, même s’il ne fait pas la taille de Tsukihime, est tout de même une quantité impressionante de texte.

Discussion

2 commentaires pour “Kagetsu Tohya – Tsukihime Fun Disc”

  1. Un jour il faudra qu’on m’explique comment jouer au different tsukihime et autres FsN.

    Posté par Mister Kzimir | 6 août 2007, 16:35
  2. Tu oublies de préciser que sur les 4 fanfictions, une ne fait pas partie des Ten Nights of the Dream, elle est à part dans la galerie ( il n’y a pas deux « l » FFenril :p )
    Sinon en ce qui concerne les messages aléatoires, il y en a des spéciaux lors des anniversaires des personnages :)

    *mode chieur OFF*

    Sinon bon article~

    Mister Kzimir: tu te procures les jeux, tu lances les patchs disponibles sur le site de Mirrormoon et ça s’installe tout seul, rien de bien difficile :)

    Posté par coindetable | 6 août 2007, 18:50

Poster un commentaire

Archives

FFenril.Twitter