Nanatsuiro Drops : Anime pour 8 ans et moins, jeu pour 18 et plus…

Nanatsuiro Drops est le show de magical girl de l’été : Un jeune garçon pas très sociable, Tsuwabuki Masaharu, se retrouve transformé en peluche. Pour reprendre son apparence normale, il faut qu’une jeune fille élue l’aide. La jeune fille élue en question est Sumomo Akihime qui accepte d’aider la petite peluche à retrouver 7 fragments d’étoiles, sans connaître sa véritable identité. Pour cela, elle gagne une suuuper baaague qui lui confère des pouvoirs magiques! …. Ou presque, au moins le pouvoir de chopper les fragments d’étoile.

nanatsuiro_drops (3).jpg

Rien de nouveau sous le soleil, on a l’anime de mahou shoujo habituel : Héroïne mignonne tout plein, mascotte en peluche, thèmes habituels (l’épisode 2 met en valeur l’amitié entre l’héroïne et sa meilleure amie, l’héroïne est réservée mais déterminée, et fera de son mieux pour tomber le héros d’ici la fin de l’anime…) En bref le parfait anime qui est passé aux petites filles de moins de 8 ans (et aux otakus au goût discutables), plein de bons sentiments, d’amour, d’amitié et de sourires avec une belle morale à la fin.

Alors… Pourquoi Nanatsuiro Drops… Est-il adapté d’un jeu hentai?

C’est une chose qui paraît paradoxale à nous occidentaux, et peut-être qu’un japonais pourraît expliquer l’autre point de vue. Mais sachant que Nanatsuiro Drops est le type d’histoire mignonne à faire rêver les enfants (et les otakus aux goûts bizarres disions nous donc), y a-t-il vraiment un intêret à rendre le jeu réservé aux plus de 18 ans?

nanatsuiro_drops.jpg

Pour un jeu comme Tsukihime, pourquoi pas. Même si les scènes hentai sont (à une ou deux exceptions) plus que dispensables pour le scénario, le jeu a des thèmes comme le viol et autres histoires tragiques le réservant aux plus agés. Son adaptation animée, si elle ne va pas au point du jeu, a tout de même une ambiance voulue mature, et tout cela dirige l’ensemble vers un public plutôt homogène.

Pour Nanatsuiro Drops… C’est différent. Le public qui a joué au jeu est un public de bons gros otakus… Mais l’anime, en faisant un léger oubli sur le fait qu’il passe à 1h45 du matin, est quelque chose qu’apprécierait particulièrement votre petite soeur de 8 ans… Qui après, en allant se balader sur l’internet, tomberait sur d’affreuses images de son héroïne préférée dans des positions pas très catholiques.

nanatsuiro_drops (1).jpg
« Pourquoi Sumomo elle a enlevé sa chemise devant Tsuwabuki? »

Le problème n’est pas l’adaptation en anime, chose plus que commune pour les jeux H qui ont du succès, et pas forcément mauvaise vu qu’elle permet d’apporter des histoires parfois excellentes au grand public. Non, le problème est… Pourquoi ne pas avoir fait de Nanatsuiro Drops, dès le départ, un jeu grand public? Sans connaître le scénario du jeu, il paraît fort peu probable que ces scènes soient indispensables à celui-ci, et l’histoire semble enfantine au possible. Si on a beaucoup de cas de jeux H devenus populaires et passés en animes/jeux/etc tout publics, n’était-il pas ici possible d’éviter cette étape?

nanatsuiro_drops (2).jpg

Un jeu avec scènes H est-il susceptible de se vendre tellement plus qu’un jeu sans? Au moins pour un jeu comme Nanatsuiro Drops, faire une version normale et une autre H, à la « To Heart 2 / To Heart 2 XRated » (l’un des rares jeux pour lesquels la conversion s’est faite dans le sens « Grand public –> Adulte » serait plus que justifié…

Certains choix faits dans ce pays lointain qu’est le Japon, admiré par des milliers de fanboys occidentaux avec plus ou moins de bonnes raisons, montrent qu’ils ont décidément des moeurs bien différentes des notres. C’était la conclusion à deux balles du jour, le cours de pseudo-sociologie est terminé.

21 Comments

  1. Koon
    26 juillet 2007

    Hum… un seul mot permet d’expliquer tout ça… LOLICON !

    Plus sérieusement, j’ai moi même été très surpris quand j’ai appris que Popotan était à la base un jeu H, bien que connaissant le jeu, je pensais qu’il s’agissait plus d’un doujin game que l’oeuvre de départ. Après quelques réflexions, la chose la plus difficile à avouer est de se dire que les japonais sont capable de produire sur du H des scénarios complets et bien construits pouvant même être émouvant, et ainsi être exploité en version soft pour la télé. En fait c’est déroutant car on a l’impression d’avoir été piégé un peu en posant un regard « innocent » sur un truc qui à la base ne l’est franchement pas.

    Mais quelque part, je suis certain que si la télé japonaise autorisait la diffusion de contenus érotiques, les adaptations anime seraient nettement plus explicites.

  2. 26 juillet 2007

    Tu utilises deux fois la même image dans ton article :)

    Sinon bah, c’est le japon, le pays du moonspeak: il ne faut pas trop chercher à comprendre. Le lolicon plait à certains otakus (aux gouts discutables :) et si ça donne dees animmes mignons, pourquoi pas?

    Après ça fera peut-être vendre plus de jeux, du coup…

  3. 26 juillet 2007

    Thanks Axel :o (faut que je change ou vire ces smileys moi, ils sont d’un moche…)

  4. 27 juillet 2007

    Y a aussi l’inverse : les dessins animés tout mignons tout plein, comme Card Captor Sakura ou encore Magical Dorémi, et qui sont adaptés en jeux hentai par quelques otakus fans.
    Et pourquoi ne pas avoir fait de Nanatsuiro Drops dès le départ un jeu grand public? Probablement parce que ça ne serait pas assez vendeur… surtout vu le concept pas très original. x_x

  5. 27 juillet 2007

    pfff, vraiment, comment peut-on jouer à ce genre de jeu -________________-; Rien de savoir que l’anime est basé sur un jeu-hentai-dégueulasse-avec-des-momes-de-8-ans, – ouais, ils ont fait mieux que Negima! u_____u (c’est ironique hein)-, ca me donne pas envie de regarder le truc. Après on va me dire, « ah non, tu peux le regarder, c’est tout mimi », ouais bah non, regarder ça, c’est cautionné les jeux hentai et/ou le lolicon.

  6. 27 juillet 2007

    pourquoi toujours critiqué negima qui est un excellent manga. J’ai 19 ans , je lis negima et pourtant je ne suis pqas un gros pervers …. je comprend pas votre rapprochement

  7. 27 juillet 2007

    (*Son* rapprochement, j’ai rien contre Negima non plus, Akamatsu ayant une tendance appréciable à dessiner des filles qui ont une apparence plus qu’agréable, et l’histoire étant tout à fait appréciable passé les 2 premiers tomes ~)

  8. 27 juillet 2007

    Ken akamatsu peu faire ce qu’il veut avec love hina vu que les heroines sont toutes majeurs mais bon j’ai vu des scenes de negima et franchement ça craint pas moment vu que cette fois les filles sont assez jeunes et puis le gamin de 10 ans tout existé c’est dut n’impoorte quoi -_-il y a des limite!!Sinon en parlant de cardcaptor sakura ce cher ken akamatsu nous fait des doshinji souvant très haut de ce shojo surment pour un publique peophile!

  9. Verbatim
    28 juillet 2007

    lili: Euh… Dans Love Hina, la plupart des personnages sont mineurs…

  10. Aerith.
    28 juillet 2007

    Je suis un gros pervers, j’aime les doujin de CCS, j’apprécie assez Negima, je vénère Love Hina et j’adore Noizi Itoh (http://www.fujitsubo-machine.jp/~benja/). Franchement, elle travaille dans une boîte de H-Game mais elle a quand même un style assez intéressant et reconnu (Shakugan no Shana, Haruhi, Nanatsuiro Drops). Que ses personnages ressemblent à des gamines, j’en ai rien à faire, l’histoire leur donne l’âge de lycéennes. Le loli c’est bien, et même si Pedobear vous regarde, y’a une différence entre les loli 2D et les gamines chiantes en 3D. D’avoir un style orienté vers le loli veut pas dire être pédophile. Rholala. Et je vois pas pourquoi Ken Akamatsu aurait le droit de faire ce qu’il veut avec des personnages majeurs (dont toutes ne le sont pas) et pas avec des gamines. Il dessine ce qu’il veut, bordel !! Et pourquoi personne ne crie au meurtre quand on nous fait les MAGNIFIQUES adaptations des jeux de chez Key. Y’a une histoire, des personnages attachant(e)s, des scènes *hem hem* (qui sont quand même pas du niveau des conv’ sur /b/) et des intentions peu avouables MAIS y’a pas à dire Kanon et Air sont des merveilles de l’animation japonaise. Bon tout ça pour dire que le loli c’est pas la pédophilie, c’est juste préférer mettre en scène des personnages d’apparence jeune. Et franchement, heureusement que y’a pas que ça parce que les filles-BOOBS ça va deux minutes, mais faut un peu de diversité dans ce monde de …

    Perso, je préfère les poitrines de taille moyenne.

    Bon c’est pas tout d’écrire des pavés pour la défense de Pedobear, allons regarder Suzumiya Haruhi no Gekisou -live- !!

  11. JZ
    28 juillet 2007

    N’oubliez pas d’acheter votre exemplaire de Doki Majo Shinpan sur DS avant de sortir du blog!
    Merci.

  12. 29 juillet 2007

    « Que ses personnages ressemblent à des gamines, j’en ai rien à faire, l’histoire leur donne l’âge de lycéennes. »

    Mesdames mesdemoiselles messieurs, un parfait spécimen de lolicon en liberté.

    (et putain à quoi ça sert que j’écrive des pages entières à expliquer les dessous du hentai si les gentils lecteurs ils se posent toujours les mêmes questions que j’y ai répondu pour eux -_- )

  13. Tetho
    30 juillet 2007

    Dans la même veine y a Nanoha qui est un spin-off de triangle heart, et la premiere série etait plutot gentille, sans lesbiennes en puissance de partout ou autres hellish tools (bon, y avait Precia et son fouet c’est vrai.).

  14. FinalFan
    3 août 2007

    A la question « pourquoi faire un anim’ d’un jeu pervers » la réponse est toute simple et marketting, comme pour la plupart des productions de séries tout publics issues de jeu pour pervers : PROMOTION en vue d’un portage du jeu vidéo sur console et donc en version soft, ici PlayStation 2 pour Nana Drops.
    Le cas a déjà été démontré avec Magical Canan (autre magical girl issu d’un H-game) Demonbane et bien d’autres (j’ai la flemme de lister et j’ai pas enfin de flooder), bref production d’une série en vue de faire connaître le jeu à venir, c’est pas plus compliqué que ça.
    Bienvenue dans le monde du capitalisme (même si effectivement produire une série n’est pas gratuit, on peut générer des goodies et plein d’autres choses si l’on arrive son coup de pub).
    Après pas grave de pas pouvoir y jouer, j’apprécie la série à sa juste valeur et je récup les packs de HCG pour mes tendances douteuses d’otaku aux goûts discutables :)

  15. 3 août 2007

    (Cette réponse là je l’avais, c’était plutôt pourquoi c’était un Hgame dès le départ ma question ^^)

    Et c’est mal de regarder les HCGs… Même s’ils sont plutôt jolis… xD

  16. FinalFan
    3 août 2007

    Ah tourné comme ça, effectivement…
    Bah le Japon c’est le pays du hentai, c’est suffisant comme argument ^^
    Faudra que je regarde Moetan tiens aussi, paraît que c’est ecchi/drôle/loli XD.

    PS : T’as pas de chance, c’était la première fois que je dois poster un comm dans un blog, comme quoi tu rédiges bien (enfin c’est surtout les images que j’aime de cet article :D)

  17. vive le loli
    6 août 2007

    c’est trop ben le Lolicon

  18. neokiller113
    14 août 2007

    Vous me faites rire avec vos grands débats.
    J’ai rien contre le loli mais je pense que la vraie question c’est: est ce qu’on peux diffuser un anime ou un jeu qui va contre la morale.
    Après ils vendront des jeux c’est pas le problème, les gens qui aiment les lolis vont chercher à avoir un peu d’interraction, d’en voir plus…
    C’est dangeureux? Je sais pas.

  19. 15 août 2007

    La réponse est déjà connue, oui.
    Parce que, est-ce que des jeux avec des lolis sont moins dangereux que des simulateurs de meurtres?

  20. 19 septembre 2007

    il est superbe votre blog je peut en faire partir

  21. menel
    23 septembre 2007

    les images sont trop jolis

    c vraiment géniale!!!!!!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *