// vous lisez...

Divers

Honey and Clover – Le film

hachikuro.jpg

Yuuta Takemoto est un étudiant en école d’art. Il mène sa vie paisiblement, participant parfois à des soirées avec son professeur Shuuji Hanamoto… Jusqu’au jour où il rencontre la nièce de ce dernier, la petite Hagumi, étudiante de génie, dont les toiles attirent également l’attention d’un autre étudiant génial, Shinobu Morita. Parrallèlement, Takumi Mayama, autre élève de cette même école se sent coupable de suivre celle dont il est amoureux, son employeur Rika Harada, alors qu’Ayumi Yamada de la section poterie n’a elle d’yeux que pour lui…

On prend les mêmes et on recommence! Après le manga et l’anime, parlons donc du film!

Honey and Clover, film, est adapté du très bon manga de Chika Umino et de l’encore meilleur anime produit par J.C Staff. N’ayant pas lu en entier le manga (Même si en 2 tomes, j’ai eu l’impression qu’il avait été fidèlement adapté en anime), j’axerai mes comparaison sur cet anime.

Adapter Honey and Clover au cinéma était un pari risqué. La série retrace en effet les vies d’au moins 5 personnages principaux durant leur vie universitaire, ainsi que celle des personnages qui gravitent autour d’eux… Pour vous faire une idée, imaginez qu’une saison de Friends soit racontée en un seul film au cinéma… Le format série va bien justement parce qu’il permet de s’étendre sur tout ce qui arrive à chaque personnage durant un certain temps (L’original d’Honey and Clover s’étend sur 4 ou 5 ans!), alors qu’un film doit aller droit au but vu le temps limité (ici 1h55 de film) pour raconter l’histoire.

Honey_and_Clover_movie (15).jpg

Alors forcément pour le passage au grand écran, il faut couper certaines choses, et en changer d’autres. Honey and Clover film adapte donc la 1ère série animée, mais en passant et modifiant pas mal d’évènements… Et surtout un personnage. Ainsi, le fan risque d’être déstabilisé par exemple par le fait que le personnage de Morita ne soit plus que l’ombre de sa version animée… Du drôle, prêt à tout pour l’argent, génial Morita, a été effacé le côté « drôle » et rajouté un côté « enflure » assez déstabilisant… Alors forcément quand le personnage le plus drôle devient un frimeur se complaisant dans son propre talent, pas fort sympathique (et avec un acteur n’étant pas habillé comme le Morita « original » et lui ressemblant moyennement), et doté de traits de caractères qu’il n’avait pas avant (Arrogance, brutalité, « Tu es qui toi déjà? » « Ton voisin… Takemoto » « Ah, et… On se connait? ») l’adaptation est difficile!

Honey_and_Clover_movie (10).jpg
Haguuuuuuuu ~

Parlons-en des acteurs. L’actrice de Hagumi, à part le fait qu’elle soit 15cm trop grande (et pas teinte en blonde), est l’image… quasiment parfaite de sa version manga. Sinon les personnages sont tous, sauf Morita plutôt bien adaptés, même si forcément l’adaptation en film donne certaines bizarreries (Mayama ressemble à sa version manga… Le charisme en moins, un air geek en plus… Le passage du dessin à l’acteur ayant malheureusement de tels effets). Mais seul l’acteur de Morita donne réellement l’impression de ne pas être adapté au personnage, même si c’est peut-être dû à la façon d’agir du personnage dans le film.

Honey_and_Clover_movie (4).jpg

Le scénario du film suit lui, dans les grandes lignes, le scénario de l’original… Enfin, « dans les grandes lignes », c’est dire qu’on part du même départ et qu’on arrive en gros à la même fin… Car les modifications effectuées, probablement pour tenir dans les 2 petites heures de film, ne valent pas le scénario original. C’est clair, le film est, en ce point principal, inférieur à l’anime (et probablement au manga). On adapte malheureusement pas aussi facilement une histoire comme celle-ci aussi facilement, et le changement franchement visible du personnage de Morita en est la partie la plus déroutante, d’autres changements dont on peut se demander la nécessité. Par exemple le voyage à vélo de Takemoto qui est bien moins long et loin de l’amener à Hokkaido, et la scène finale entre lui et Hagu n’est plus spontanée et perd en intensité, d’autant qu’on n’a pas les feux d’artifice pour souligner sa confession… Et je regrette par dessus tout l’absence de la scène centrale au moins de l’anime, où tous les personnages cherchaient un trèfle à 4 feuilles. Cela ne signifie pas que tout est mal car certaines nouvelles scènes valent par contre le détour, comme celle de la plage, ou les personnages de Mario & Luigi (authentique), qui bien que n’ayant plus leurs rôles originaux sont toujours aussi bons. Dans l’ensemble, découvrir une nouvelle version de l’histoire imaginée par Chika Umino est appréciable.

Honey_and_Clover_movie (17).jpg
Morita…

Cependant ce film n’est à faire visionner qu’aux gens connaissant (et appréciant) Honey and Clover manga ou anime. Si l’effort d’adaptation est appréciable et que certains grands moments de l’original ont été gardés, ils sont loins d’avoir un impact similaire car on a, le temps d’un film, bien moins le temps de s’attacher aux personnages ou découvrir leurs différentes facettes pour y voir, si l’on ne connait pas la série originale, autre chose qu’une banale histoire d’amour. S’il est plus que sympathique pour celui qui a aimé Honey and Clover d’en découvrir une version « live » sur grand écran, le montrer à une personne inculte à la série ne ferait que lui révéler les grands traits de l’histoire et gacherait vraiment le visionnage ou la lecture d’une des meilleures histoires d’amours qui soit.

Honey_and_Clover_movie (14).jpg
Mario-san? Luigi-san?

Finalement, ce film est donc à voir, mais uniquement si vous avez apprécié l’original. Si cela n’est pas le cas, procurez le vous : Le tome 1 est disponible aux éditions Kana, et l’anime est… juste génialissime (FFenril’s award©® du meilleur anime romantique et runner-up du meilleur anime de l’année dernière, derrière ELLE)

Honey_and_Clover_movie (13).jpg
J’aurais voulu être… Un artIiIiIiIiIiIiIiIiIiIiIste ~

Discussion

2 commentaires pour “Honey and Clover – Le film”

  1. […] Yuu Aoi qui interprête Hagumi Hanamoto (et qui est mon actrice japonaise préféré) dans l’adaptation filmée Live de la série n’est autre que l’égérie IRL du mouvement MG. Une drôle de coincidence […]

    Posté par NAVi and Bee Factory! » Et puis, nous recommençons à tourner… | 8 janvier 2010, 17:50
  2. C’est un film japonais trés bien , je vous le conseille a tous !

    Posté par lea-chan | 10 janvier 2010, 0:17

Poster un commentaire

Archives

FFenril.Twitter