// vous lisez...

Animes

Inukami!

youkoandkeita.jpg
Un couple normal? Si seulement…

Les Inukamis sont des esprits, moitié humains moitié chiens dont la mission est de protéger les humains des démons et autres esprits maléfiques, accompagnés d’un humain qui est leur maître, et ils se battent ensemble pour protéger le monde des forceuhs du mal. Keita Kawahira en est un. En plus d’être un pervers. Et Youko est son Inukami. Et euh… Bah voilà, ils se battent contre les méchants qui veulent détruire le monde… Ou plutôt contre les pervers qui veulent s’exhiber et voler des sous-vêtements. On se refait pas.

youko2.jpg

Pourquoi ai-je commencé à regarder Inukami déjà? Voyons voir, tout à commencé par ce Megami où il y avait une zoulie couverture avec Youko. Puis dans la discussion avec celui qui me l’avait offert, il m’a demandé si je savais quel show c’était et si c’était bien. Comme je ne pouvais pas répondre j’ai regardé le départ. Puis j’ai vu (très trop vite) cet article, et j’ai continué. Et puis euh… J’ai dû trouver un ou deux épisodes sympathiques parce que j’avais rejoint le niveau de sortie de la team de sub et que j’attendais la suite… Mais au final, à l’épisode 20, j’en étais à me dire « Mais au fait, pourquoi est-ce que je regarde ce truc? »… C’est ça : Inukami, c’est un truc indéfinissable. Pas comme si c’était un anime à concept hein? Juste… On a un bout d’action, un bout de comédie et un bout de fanservice… Sauf que le show se présente comme le show action / comédie / fanservice de base… Mais qu’il y a plus de fanservice MACHO que de demoiselles en bikini. O NOES!

elephant.jpg
Vous ne voulez PAS voir cet éléphant. La 336ème fois, c’est fatiguant.

C’est quelque part perdu au milieu de cet anime qu’on se rend compte que ce n’est absolument pas un anime basé sur un concept d’action/comédie traditionnel. C’est un anime dont le thème est LES PERVERS. D’ailleurs tout est fantastiquement bien résumé par cette phrase d’une des previews : « Le romancier, Mamizu Arisawa. Il n’y a plus besoin de l’expliquer à ce point, c’est le romancier qui a créé les romans sur lesquels cette série est basée. Le héros qui n’arrête pas de perdre ses vêtements, le mage qui ne porte pas de sous-vêtements, l’artiste de lingerie, ils sont tous nés de son imagination! Un créateur de concepts que personne d’autres ne suivra, Mamizu Arisawa, c’est un vrai pervers! Veuillez ressentir l’émotion que l’auteur a mis dans son travail. » On a donc certains épisodes qui ont l’air d’être dédiés à l’amour des machos…

inukami.gif
Le VRAI Inukami, qu’on voit pas sur les scans des magasines à la Megami.

A part ça? On a un opening sympatoche (Yui Horie, Hikari, travail habituel), Yui Horie dans un rôle habituel (avec des « Keita(rô) no baka! » de partout), un chara design moyen plutôt plat et pas particulièrement attirant (l’artwork qui ouvre l’article doit venir du manga ou du roman d’ailleurs), une maid (yes!), une dizaine de personnages au charisme absent, et des histoires résolvant pour la plupart autour de « Il y a un pervers avec des pouvoirs magiques, faut l’attraper! » qui finissent avec le héros déshabillé à la fin de l’épisode… Comment dire, une comédie ça peut être répétitif mais il faut que les gags restent efficace, ce qui est loin d’être le cas… Pour finir, le scénario, quand il devient sérieux est prévisible et ses rebondissements sont loins d’être palpitant.

nanoha_inukami.jpg
Au moins, l’otaku de la série a du gout! Nanoha StrikerS, en avril \(^0^)/

Reste qu’on peut tout de même passer un bon moment devant certains épisodes, mais après coup on en vient presque à se demander si les critères d’exigence que l’ont a ne se sont pas mis au niveau de la série… (est-il normal d’apprécier les épisodes 12-13 avec le shinigami? Alors que le héros finit ENCORE à poil alors que c’est censé être des épisodes sérieux? J’ai peur pour mes propres capacités intellectuelles là…)

volleyball.jpg

Enfin bref, le show est médiocre, les personnages médiocres, les characters designs médiocres, la comédie se répète (car basée dans 80% des cas sur… L’éléphant…) et fait au mieux sourire. Il y a une tonne d’animes qui devraient avoir la priorité pour être visionnés avant celui-ci. Alors… Juste… Pourquoi sais-je que je regarderai le futur film dès qu’il sera disponible? Peut-être que la médiocrité a quelque chose d’attirant en fait.

maids.jpg
Ou alors parce qu’il y a des maaaids! Axeeeeeel!

(Argh. Machos. Machos. MACHOOOOOS NOOOOOOOOOOON!)

Discussion

3 commentaires pour “Inukami!”

  1. Je viens de me faire une nouvelle fournée d’épisodes pour confirmer l’avis que je m’étais fait il y a quelques temps. Je trouve ça plutôt sympa et même drôle, c’est sûr que l’humour est plutôt du genre lourd et bien gras mais c’est assez frais et original pour que chaque épisode me divertisse. Le coup des machos me fait rigoler à chaque fois et j’en suis venu petit à petit à me prendre d’affection pour Youko (Yui Horie moe factor !) ou encore Tomohane (mais Nadeshiko OTB). Bref un animé sans prétention et agréable, pour l’instant en tout cas (me suis arrêté à l’épisode 14, là où une des teams s’est stoppée). Après c’est sûr qu’il y a mieux et que si l’on cherche un pur anime harem, il y a tromperie sur la marchandise XD.

    Posté par Achtor | 2 mars 2007, 23:23
  2. […] + Vampire ou To Love-ru. Peut-être parce que l’humour m’a un peu rappelé la série Inukami, avec ses tendances homoérotiques freudiennes. Car au niveau du fan service c’était […]

    Posté par L’Antre de la Fangirl » Les nouvelles séries de l’hiver 2008/2009 (1/3) | 9 juin 2009, 4:59
  3. pour une fois que les hommes finissent aussi à poil, ça fait du bien! hihihi! par contre, si l’ensemble est ras des pâquerettes, ça suffit à me remballer!^^’

    Posté par Hircus | 21 juin 2010, 21:20

Poster un commentaire

Archives

FFenril.Twitter