// vous lisez...

Jeux

Tsukihime

tsukihime.jpg

Ca fait quelques mois que le patch anglais de Tsukihime est sorti, et donc qu’il est possible pour une audience occidentale de toucher à ce jeu… Alors l’attente était elle justifiée? Les 3 ans de travail de Mirror Moon servaient-ils à nous importer un chef-d’oeuvre ou « un erogame de plus »?

Commençons par le commencement, l’histoire : Shiki Tohno est un garçon qui a miraculeusement survécu dans sa jeunesse à un terrible accident qui lui a laissé une énorme cicatrice sur le torse. Suite à cet accident, Shiki a commencé à voir des « lignes » sur les objets, les êtres vivants… Et en suivant ces lignes de son couteau, il est capable de détruire n’importe quoi. Heuresement, il s’est vu offrir des lunettes spéciales l’empêchant de voir ces lignes. Suite à son accident, Shiki a été envoyé vivre dans une famille loin du manoir des Tohno. L’histoire de Tsukihime débute le jour où Shiki est rappelé chez lui…

arcueid001.jpg

Tout d’abord introduisons le principe du jeu : Du texte. Du clic. Du texte. Du clic. Et… C’est tout. Et voilà comment on fait fuir 90% des joueurs occidentaux. Ensuite, comme cité plus haut, le jeu est un erogame. Oui, il y a donc des scènes à ne pas voir pour les moins de 18 ans là dedans. La moitié des joueurs restants en moins et sur le dos les associations des familles qui dénonceront les méfaits de la perversion de la « culture manga », nous pouvons commencer.

Plus qu’à un jeu, il faut penser à Tsukihime comme à un roman interactif. Vous vivez l’histoire du point de vue de Shiki, narrateur et acteur principal de l’histoire. La formule est de cliquer pour faire avancer le dialogue et l’histoire : Phrase. Clic. Phrase. Clic. Changement d’expression du personnage en face de vous, phrase. Clic. phrase. Clic. On s’y habitue, mais au départ sans aucune habitude, il faut évidemment s’y faire…

ciel003.JPG

D’autant que le style clairement lourd, ce qui est au départ vraiment difficile à supporter. Difficile de dire véritablement à qui en attribuer la faute, mais le staff Mirror Moon ayant exprimé qu’ils cherchaient à coller au style original, elle est sûrement partagée entre les problèmes liées à une traduction et l’écriture originale. L’écriture laisse une place énorme à la description, et la lecture des premiers dialogues est loin d’être passionnante… Mais ce n’est qu’éphémère.

Car pour le scénario, Tsukihime est carrément irréprochable. Le jeu comporte 5 scénarios différents centrés sur chacune des héroïnes : Arcueid (Héroïne principale, dont le scénario est considéré comme le canon et a donné les adaptations en anime et manga), Ciel, Akiha, Hisui, Kohaku. Il est conseillé de jouer ces scénarios dans cet ordre… Comment? Et bien l’interactivité intervient plus ou moins là : Selon l’héroïne sur laquelle vous vous « concentrerez », ce sera son scénario qui sera joué. Et là ou le titre fait fort, c’est que chacun de ces scénarios sont vraiment différents ET passionnants, alors qu’on pourrait clairement penser être fatigué de jouer lorsqu’on doit commencer le dernier d’entre eux. Et ce n’est pas comme si tout partait dans tous les sens : Chacun des scénarios est lié à une « histoire globale », et si des points d’ombre sont laissés à un moment sur des évènements ou le rôle véritable d’un personnage, tous les évènements (ou presque) peuvent être expliqués, et à la fin on voudrait presque pouvoir mettre la main sur une encyclopédie universelle du monde et des évènements de Tsukihime afin de mieux comprendre les derniers détails et voir à quel point le tout est bien ficelé!

akiha006.JPG

Ce style auquel on reproche au début d’être lourd, on finit par s’y habituer (après avoir fini le scénario d’Arcueid qui est, pour toute personne commençant le manga ou l’anime, moins intéressant car très proche), et on en déguste les moments de génie : L’auteur est ainsi à mon avis bon, très bon à dépeindre le héros dans des scènes comme où sa sanité peut être mise en doute.

Revenons maintenant au sujet qui peut passer : les scènes « 18+ ». Elles ne sont qu’une infime partie du jeu (… Mais 50% de CGs, on peut d’ailleurs regretter ne pas en avoir plus pour des scènes normales), mais sont belles et bien présentes, même si Mirror-Moon a intégré une possibilité d’avoir un jeu non H. Le problème? Le scénario inclut clairement ces scènes, et certaines sont bel et bien nécessaires à son déroulement. Si certains passages m’ont paru clairement faits comme une pirouette du scénario pour les intégrer (*hum* Le prétexte pour la scène dans le scénar de Ciel *hum*), la scène du scénario de Kohaku est un bon exemple du fait qu’elle fait entièrement partie du scénario (et est une résolution paraissant « logique »)

hisui005.JPG

Que dire de plus? Autant ne pas s’éterniser plus longtemps : Tsukihime, c’est des personnages charismatiques à l’histoire et la psychologie travaillées, mis en scène dans une histoire magistrale, dans un style auquel il faut certes s’habituer mais qui a aussi ses grands moments. Le « roman visuel » qui a donné ses lettres de noblesses au studio Type-Moon mérite-t-il sa réputation? Oui, mille fois oui, et je ne peux vous conseiller que de passer outre vos à priori pour y essayer. Car une fois pris dans l’univers concocté par Kinoko Nasu, vous n’en sortirez plus.

kouhako012.JPG

Sur ce, rendez-vous dans quelques jours pour la critique de l’anime Shingetsutan Tsukihime que je vais me faire une joie de visionner maintenant que j’ai fini le jeu…

(Et pour une review plus compréhensible vu que j’ai sérieusment l’impression de m’être emballé, direction dans l’éditotaku ~)

Toutes les images de cet article viennent de la gallerie de Dies Irae parce que j’ai eu la flemme de faire des screenshots.

Edit : Oh, je hais WordPress 2.1 (système utilisé pour ce site) Pour je ne sais trop quelle raison (grâce au nouveau superbe système de sauvegardes automatiques?), il a trouvé le moyen de me changer la version de l’article publié hier soir en une version plus ancienne et pas entièrement corrigée, résultat adieu les images et les modifications >_> La version que vous voyez actuellement a été recorrigée rapidement et est bonne à 98% >_>

Discussion

12 commentaires pour “Tsukihime”

  1. ça donne terriblement envie d’y jouer mais je suis incapable de l’installer… et ce n’est pas faute d’avoir chercher, j’ai « l’iso » du jeu, mais je ne trouve de logiciel pour l’émuler l’image, ainsi que le pacht anglais.

    Serait-il possible d’avoir un lien où tout est expliquer ? ^_^

    Posté par DarkEven | 13 février 2007, 11:16
  2. Pour le patch, http://www.mirrormoon.org :o Tout est expliqué là logiquement ~

    (Pour le jeu, on peut s’arranger si tu n’y arrive pas, mon mail est trouvable plus haut sur la page ~)

    Posté par FFenril | 13 février 2007, 13:05
  3. >à la fin on voudrait presque pouvoir mettre la
    >main sur une encyclopédie universelle du monde
    >et des évènements de Tsukihime afin de mieux
    >comprendre les derniers détails et voir à quel
    >point le tout est bien ficelé!

    Et ça existe ^^ :
    http://www.typemoon.com/goods/special/plus_p/index.htm
    Tout, tout, tout sur Tsukiprincess et ses suites: persos, scénar, croquis, lexique, secrets… Y a même une section sur les classements de popularité des persos et une autre sur Kara no Kyôkai.

    Posté par Tetho | 13 février 2007, 16:29
  4. >à la fin on voudrait presque pouvoir mettre la
    >main sur une encyclopédie universelle du monde
    >et des évènements de Tsukihime afin de mieux
    >comprendre les derniers détails et voir à quel
    >point le tout est bien ficelé!

    Je me permets de reprendre le post juste au dessus pour dire que ça existe même en anglais, et ça doit se passer par là:

    http://www.geocities.com/max3075/top.htm

    Bon, c’est pas vraiment une encyclo, juste un site web sympa, avec différentes sections, autant sur Fate/Stay Night (sachant que les deux jeux se passent dans le même univers) que sur Tsuki’ et KnK, et même sur le plus que probable Tsuki’ 2

    Mais sinon oui l’artbook/guidebook/autre Plus Period est bien, surtout si on comprends le japonais.

    Posté par Clivens | 13 février 2007, 17:14
  5. Excellente review
    Pour avoir joué au jeu avant de mater l’anime, j’ai été perso relativement déçu par ce dernier, et j’attend ta critique avec intérêt. Par contre le manga est lui très bon.

    et sinon, sa suite/spin-off Melty Blood est definitivement un must-have, que ce soit en tant que jeu de baston ou de novel-game ^^

    Posté par Alaeffar | 13 février 2007, 21:12
  6. Bonjour
    J’ai trouvé cet article passionnant, d’autant plus que c’est le premier que j’ai trouvé sur le jeu vidéo. En effet, j’ai découvert TSUKIHIME par l’animé que j’ai trouvé passionnant et bouleversant. Puis, j’ai cherché et trouvé le manga (encore plus passionnant que l’animé). Ce dernier donne plus de développement sur les personnages que l’animé. Maintenant, j’aimerais passer au troisième stade c’est-à-dire découvrir le jeu qui nous en apprend encore plus sur les personnages. Le problème pour moi est comment trouver le jeu, car je suis un novice dans ce genre de recherche et je ne maîtrise pas l’anglais. Si quelqu’un pouvait me donner une ou plusieurs pistes je lui en serait reconnaissant.
    Merci d’avance, encore bravo pour l’article!
    Au revoir!

    Posté par Astringus | 8 décembre 2007, 16:52
  7. […] (et parfois un dojin game se voit adaptaté de l’anime qui est adapté d’un dojin Hentai ! ). Pour les japonais, créer un dojin-game est la premiere étape avant de devenir […]

    Posté par TODAY, WE EAT MELONS « Interface de Maxobiwan | 13 février 2010, 1:05
  8. Le jeu va être traduit en français !!!

    Voici le lien

    http://tsukihimelejeu.wordpress.com/

    Posté par Kurogasa | 15 avril 2010, 17:09
  9. Bonjour,

    Je me pose quelques questions concernant ce petit bout de phrase !

    « Ce style auquel on reproche au début d’être lourd, on finit par s’y habituer (après avoir fini le scénario d’Arcueid qui est, pour toute personne commençant le manga ou l’anime, moins intéressant car très proche), et on en déguste les moments de génie »

    Je ne compte plus le nombre de fois que j’ai lu le manga tellement je le trouve passionnant.
    Y a t-il donc un réel intérêt dans mon cas de suivre ce scénario dans le visual novel ??

    Ou sinon, puis-je commencer par celui de ciel et suivre l’ordre proposé dans ton texte en sautant celui d’ arcueid (ou le faire en dernier)sans que pour autant, cela nuise à la compréhension générale de l’histoire ??

    Posté par Nemu | 16 octobre 2011, 19:22
  10. Y a t-il donc un réel intérêt dans mon cas de suivre ce scénario dans le visual novel ?? >> Ouaip, avoir le fin mot de l’histoire des jumelles, ce qui boucle le VN.

    Ou sinon, puis-je commencer par celui de ciel et suivre l’ordre proposé dans ton texte en sautant celui d’ arcueid (ou le faire en dernier)sans que pour autant, cela nuise à la compréhension générale de l’histoire ?? >> Mes souvenirs à ce sujet sont brumeux mais il me *semble* qu’il est nécessaire de faire le scénar d’Arc pour débloquer les choix amenant les scénars des autres, l’ordre Arc > Ciel > Akiha > Hisui > Kohaku est justifié par ça.
    Après bon, suffit de passer la partie d’Arcueid en avance rapide ~

    Posté par FFenril | 19 octobre 2011, 14:44
  11. Merci pour tes réponses, j’aurai une dernière question…. Les routes de Ciel et de Akiha apportent elles quelques choses de plus dans le VN par rapport au manga ? Ou je peux aussi les passer en avance rapide sans me spoil et me concentrer directement sur les scénarios des 2 maids ?

    Posté par Nemu | 23 octobre 2011, 12:23
  12. La plupart des révélations des deux routes Akiha/Ciel ont été données d’une manière ou d’une autre dans le manga, mais les évènements diffèrent suffisamment pour que je conseille de ne pas les passer.

    Posté par FFenril | 2 novembre 2011, 1:58

Poster un commentaire

Archives

FFenril.Twitter