// vous lisez...

Mangas

Duds Hunt & Reset – Tetsuya Tsutsui

Duds Hunt et Reset sont deux mangas « One Shot » de Tetsuya Tsutsui.

duds_hunt_reset.jpg

Duds Hunt est le plus vieux des deux : Sorti en 2002 au Japon et en 2005 en France, l’histoire : Ex-délinquant, Nakanishi, sorti de maison de redressement et reconverti en vendeur d’assurances… Un travail dans lequel il n’excelle franchement pas, sans compter que son patron le provoque sans cesse. Sur le net, il est « Matrak », et une de ses connaissances, « Eksam », lui propose de participer à un jeu, « Duds Hunt », pour se libérer de son stress…

Reset, lui est sorti en 2005 au Japon et cette année en France. Reprise de la 4ème de couverture : « Votre vie est un échec, appuyez sur reset. » Comme une condamnation à mort, cette injonction mystérieuse pousse au suicide les joueurs du jeu en ligne Dystopia. Shunsuke Kitajima, un jeune hacker de génie au service du gouvernement, va tenter d’élucider cette série de crimes étranges en menant une enquête périlleuse du virtuel…

duds_illu2.jpg

J’ai découvert Testuya Tsutsui grâce à une publicité vue sur un site web (comme quoi ça sert parfois ces machins…) et ai d’abord acheté Reset, puis Duds Hunt. (que j’ai dû commander vu qu’ils n’en avaient plus nulle part à la librairie du coin : acheter sur internet, c’est le bien! … Ah non une seconde, j’ai une commande de 52€ de jeux dans la nature et qui devrait être là depuis au minimum une semaine… Acheter sur internet, c’est le mal…)

Duds Hunt plus vieux, est à mon avis le moins bon des deux… Mais dit comme ça cela sonne fort réducteur : c’est le « moins bon » des deux, ça veut simplement dire qu’il est « juste » très bon et pas excellent : En un tome, l’histoire de ce repenti peu à peu rattrapé par sa peau et son passé de délinquant est une réussite (même si le départ du récit m’a semblé moyennement crédible), et le récit parallèle de l’histoire de Chihiro fait monter un suspense le long de la lecture alors que l’on réalise peu à peu ce qui se passe… Jusqu’à la fin, un peu trop rapide à mon gout (ça manquait un peu de haine tout ça…). Reste que Duds Hunt est un One Shot a lire sans tarder, le récit indépendant « Rêves éveillés« , plutôt… Glauque, dérangeant et bien pensé, d’une vingtaine de pages couleur à la fin du volume ne faisant qu’augmenter l’intêret du tout.

duds_illu.jpg

Reset, lui, frôle l’excellence. Le dessin à l’apparence légèrement « crayonnée » de Tetsuya Tsutsui s’est affirmé depuis Duds Hunt, et cela donne un graphisme excellent, allant jusqu’à la nuance entre le monde réel et les phases de jeu où l’apparence des personnages devient très légèrement polygonée. L’histoire mèle « réel » et « virtuel » et utilise l’habituel thème « à quel point les deux se confondent? » mais avec brio, dans un récit tellement prenant et exploitant tellement bien cela que, malgré des exagérations évidentes, le récit est on ne peut plus prenant, se permettant même au passage une (petite) morale sur les jeux vidéos. Inutile d’en dire plus, Reset est à découvrir par soi-même tant le récit est prenant et bien orchestré. De la phrase choc d’intro « Votre vie est échec, appuyez sur Reset » à la fin, vous ne le regretterez pas. Un cadeau de Noël a offrir? Pour vos amis joueurs non initiés au manga, et pour vos amis fans de japanime ne le connaissant pas (vérifiez la bibliothèque…), l’un des meilleurs mangas de cette année en France.

reset2.jpg

Edit : Les critiques des copains! (qui sont à peu près d’accord ~) (Oui, j’avais oublié de mettre des liens en postant l’article alors que je savais que ça avait été discuté… l’était tard xD)

Discussion

3 commentaires pour “Duds Hunt & Reset – Tetsuya Tsutsui”

  1. Un article sur un sujet déjà battu et rebattu dans la blogosphère et pas un seul lien vers les copains. Dommage !
    http://knopresea.free.fr/dotclear/index.php?2006/06/25/42-duds-hunt-vs-reset pour ne citer que celui-là et plein d’autre sur l’Editotaku.

    Posté par QCTX | 13 décembre 2006, 12:39
  2. Ajouté rapidement ^^

    Posté par FFenril | 13 décembre 2006, 14:00
  3. Personelement j’ai préféré Duds Hunt, un récit nerveux et super bien mené, dommage que le message de la fin soit un peu discutable, Reset est par moments moyenement maitrisé, entre une scène de viol un peu superflue et un trip de réalité virtuelle un poil grossier (plus de crédibilité aurait été apréciable), bref un peu maladroit.
    Mais ça reste deux bonnes lectures quand même ^^ Manhole du même auteur est très recomendable aussi d’ailleur.

    Posté par Tetho | 15 décembre 2006, 15:56

Poster un commentaire

Archives

FFenril.Twitter