// archives

Reviews

Cette catégorie contient 175 articles

K-ON! (le film)

Tu m’as déçu, K-ON!.

Et tu as fait fort, parce ce n’est pas comme si j’avais eu les plus grands espoirs du monde en toi.

Lire la suite

Steins;Gate

Cet article fait partie d’un super projet top génial qui rassemble la blogosphère dans un grand moment de partage. Sauf que les 3/4 des participants se sont désistés. Faites comme si. L’objectif était de vous parler d’un sujet sur lequel on voudrait vous parler pour la période mars 2011 mars 2012, pour avoir au total un bilan anime un peu plus sympa que les articles récapitulatifs qu’on est nombreux à pondre en fin d’année… Bon ben le bilan est un peu plus court que prévu :)

Articles des copains : Axel, Jonas, ZGMF Balmung, Tetho, Ryurei Lire la suite

5cm/s, « retourne-toi, Akari »

Attention, cet article spoile allègrement et sans vergogne tout 5cm/s de Makoto Shinkai :)

Lire la suite

[Noël 2011] Galaxy Express 999 (et Waga Seishun no Arcadia)

C’est un super projet collaboratif de Noël ! Après Gundam 0080 l’an dernier, on remet le couvert avec un nouveau miracle de blogging de Noël. Un peu plus libre et bordélique cette fois, mais c’est pas grave, c’est comme ça qu’on aime ça.

Lire la suite

La colline aux coquelicots (Kokuriko-zaka kara)

En apprenant que Gorô Miyazaki allait être chargé du film Ghibli suivant Karigurashi no Arrietty (Arrietty – Le petit monde des chapardeurs), je dois bien avouer ne pas avoir été des plus enthousiastes. Il faut bien dire que Les contes de Terremer (Gedo Senki) est bien loin d’être mon Ghibli préféré. Ou plus simplement, c’est celui que j’aime le moins. Je garde un souvenir amer de ma découverte du film au cinéma, me souvenant en être sorti en me disant… « oui, et ? »

Ceci dit, cette fois, le fils Miyazaki était bien accompagné. C’est son père qui s’est chargé, tout comme pour le Arrietty de Hiromasa Yonebayashi l’an dernier, du scénario de son nouveau film, adaptation libre d’un manga nommé Kokuriko-zaka kara, traduit en français par La colline aux coquelicots. Lire la suite

Macross Frontier ~Sayonara no Tsubasa~

Il y a maintenant un peu plus d’un an, je vous faisais part de mon enthousiasme face au film Macross Frontier : Itsuwari no Utahime. Première partie d’un retelling de la décevante série anniversaire des 25 ans de la franchise Macross, Itsuwari no Utahime était un film étonnamment convaincant, car il recentrait l’intrigue sur les personnages et évènements principaux. En supprimant des sous-intrigues (toute la partie au lycée), des personnages secondaires inutiles (Nanase), en retravaillant l’histoire de manière à garder le focus sur le triangle amoureux principal, en étoffant l’histoire des héros… le parfois fort navrant Macross Frontier est devenu un très agréable spectacle, dont le défaut principal se situait au niveau de l’espacement des scènes d’action du film.

Lire la suite

Ôkami to Kôshinryô – Spice and Wolf tome 4

Il y a maintenant quasiment 2 ans, je vous parlais du premier tome du roman Ôkami to Kôshinryô (Spice and Wolf).

Lire la suite

Fullmetal Alchemist : Milos no Sei-naru Hoshi

La flemme de l’été me fait annuler le second article prévu sur Japan Expo. Je posterai quelques trucs sur Twitter.

L’événement de cette Japan Expo 2011, hors invités, c’était la diffusion en avant-première internationale, Japon exclus, du dernier film Fullmetal Alchemist : Milos no Sei-naru Hoshi (L’étoile [sacrée] de Milos). Les réjouissances ont été méchamment entâchées par les problèmes de distribution des tickets, mais on ne va pas s’y attarder : aujourd’hui, on parle du film !

Lire la suite

Tsukihime (manga)

Après avoir, en 2007, parlé du visual novel de Type-Moon Tsukihime, de son fun disc Kagetsu Tohya, puis de son adaptation animée par JC Staff, Shingetsutan Tsukihime, il est temps de terminer le cycle entamé il y a maintenant plus de 4 ans en parlant de la dernière version de Tsukihime dont je n’ai pas parlé.

Adapté par SasakiShonen, le manga Tsukihime est, n’y allons pas par quatre chemins, à mon avis la meilleure manière de découvrir l’oeuvre de naissance de Type-Moon. Adieu aux interminables murs de textes liées aux divagations de l’auteur dans le visual novel, adieu à l’adaptation un peu cheap de JC Staff (même si celle-ci compensait son manque de budget et d’action en posant une ambiance particulière, et avait au moins le mérite de ne pas s’étaler sur un temps infini comme Fate/stay night TV), place à un manga au trait qui, tout en ayant sa personnalité, est bien plus fidèle à  l’esprit du travail de Takashi Takeuchi que n’avait pu l’être celui de Kaoru Ozawa pour l’anime (bien qu’il était tout à fait adapté à l’ambiance globale de celui-ci). Lire la suite

Super Robot Chronicles Z : Gravion (Zwei) et Aquarion

Aujourd’hui, on va parler de 3 séries et 2 OVA avec des gros robots. Oui, je sais, en ce moment on en bouffe ici des gros robots.

Lire la suite

The Ideon A (Contact) & B(e invoked)

En 1980, après l’annulation prématurée de la série télévisée Gundam mais avant que les films ne soient produits, Yoshiyuki Tomino se lança dans un nouveau projet : Densetsu Kyojin Ideon, ou Space Runaway Ideon. Tout comme Gundam, le projet Ideon dépeint une histoire avec robots bien plus détaillée que ce que l’on pouvait trouver dans les classiques histoires comportant des gros robots à l’époque (intéressés par le sujet ? Je vous invite et encourage à lire l’article de Dino). Ambitieuse, peut-être plus que Gundam sur certains points, la série n’a pourtant pas connu le succès escompté et, encore et toujours comme Gundam, a été annulée prématurément en 1981, à 5 épisodes de sa fin.

Lire la suite

Chôjû Kishin Dancouga (partie 3/3, de Dancouga à Dancouga Nova : un héritage manqué)

(Partie 1 : Chôjû Kishin Dancouga, la série TV / Partie 2 : God Bless Dancouga, Hakunetsu no Shusho et l’intégration de Dancouga dans Super Robot Taisen) Cet article est la dernière des 3 parties prévues.

Vous ne regarderez probablement jamais ni la série Dancouga ni ses suites, sorties de 1985 à 1990, mais au cas où, soyez prévenus : ça va spoiler sévère ! (Ici, sur Dancouga Nova également !)

Lire la suite

Chôjû Kishin Dancouga (partie 2/3 : les OVA God Bless Dancouga & Hakunetsu no Shusho, Dancouga dans Super Robot Taisen)

Partie 1 : Chôjû Kishin Dancouga, la série TV – Cet article est la seconde des 3 parties prévues.

Vous ne regarderez probablement jamais ni la série Dancouga ni ses suites, sorties de 1985 à 1990, mais au cas où, soyez prévenus : ça va spoiler sévère !

Lire la suite

Chôjû Kishin Dancouga (partie 1/3 : la série TV)

Cet article sera scindé en 3 parties. C’est également le second de la saga « Ces séries que je n’aurais pas vues sans Super Robot Taisen », le premier ayant été dédié à Dancouga Nova.

Vous ne regarderez probablement jamais ni la série Dancouga ni ses suites, sorties de 1985 à 1990, mais au cas où, soyez prévenus : ça va spoiler sévère !

Lire la suite

La disparition (du phénomène ?) de Haruhi Suzumiya

Avertissement : Cet article parle de l’intégralité des éléments du film Suzumiya Haruhi no Shôshitsu, les spoilant sans aucune vergogne. Vous êtes prévenus !

Sorti début 2010 dans les salles de cinéma japonaises, Suzumiya Haruhi no Shôshitsu, film réalisé par Tatsuya Ishihara et Yasuhiro Takemoto adaptant les évènements du quatrième roman de la série Suzumiya Haruhi de Nagaru Tanigawa, et grand succès auprès des fans de japanimation depuis une première série en 2006. Le film a reçu les éloges d’une bonne partie de la populace otaku, félicitant pêle-mêle la qualité de la réalisation, de l’animation ou de l’histoire de ce (très) long métrage de 2h40 que certains vont jusqu’à qualifier par certains de chef d’oeuvre.

Lire la suite

Archives

FFenril.Twitter