// vous lisez...

Animes

Fascinante danse… in the Vampire Bund

Dance in the Vampire Bund est la dernière production du studio Shaft (en parallèle avec la 3e série toute mignonne toute pleine de bon moe, Hidamari Sketch) estampillée Akiyuki Shinbo, même si le réalisateur vedette du studio ne fait probablement pas grand chose sur Vampire Bund tant on y sent peu sa patte.

Une mini polémique a accompagné la diffusion du premier épisode de la série… En effet, au lieu d’adapter directement le manga, l’anime de Dance in the Vampire Bund prend des grandes libertés et s’éloigne du scénario original, à la demande du mangaka Nozomu Tamaki. L’anime de Dance in the Vampire Bund va donc narrer une histoire globalement identique mais au déroulement différent.

Si le résultat était fantastique, bien évidemment, il n’y aurait pas de polémique… Mais le remplacement de l’introduction des personnages par un épisode 1 consistant majoritairement en une parodie de talk show, ça déçoit forcément ceux qui s’attendaient à des explosions dans tous les sens. On aime ou on déteste, mais j’ai toujours trouvé personnellement que la recherche d’une nouvelle interprétation de la série lors du passage en animation est une bonne chose étant donné que cela permet de découvrir l’oeuvre d’un autre point de vue… Et que cette introduction à la série était des plus originales qui soit. (Si un vampire me lit, je voudrais bien qu’il vienne pimenter le Questions pour un champion de demain)

Toujours est-il qu’au second épisode, Dance in the Vampire Bund n’a pour attirer le spectateur qu’un pitch moyennement attirant : Des vampires pas très jolis, un character design pas vraiment fameux (mais déjà une amélioration agréable comparé au manga) et des personnages pas très intriguants… Sauf un, l’héroïne de dix ans d’aspect physique qui s’amuse à se balader à poil dans des scènes au goût questionnable. Mouais. Le talk-show éveillait plus la curiosité.

Alors, quand le générique, Friends, s’est lancé au début second épisode, je ne m’attendais certainement pas à me retrouver fasciné à ce point. Ce n’est pas qu’il soit particulièrement original, c’est juste qu’il est parfaitement monté. La scène qui se déroule sur une très jolie chanson d’une chanteuse à la voix profonde est intriguante en elle-même, alors qu’elle montre le héros apparemment à la recherche de quelque chose dans des endroits sombres, alors que chaque nuance dans la musique se ressent à l’écran, où s’affichent des images de fleurs…

Et lorsque le héros trouve l’héroïne, arrive alors une magistrale scène où l’héroïne (toujours à moitié nue) danse et tourbillone à toute vitesse, éclairée d’une lune argentée pendant que son animation est des plus fluides et est toujours aussi parfaitement accordée à la mélodie qui s’accélère, alors que les images sont devenues plus claires, d’un jaune-sepia contrastant encore plus avec les fleurs pourpres s’affichant ensuite à l’écran, pour un enchantement visuel certain…

Je suis fasciné, vraiment… Qu’une scène qui aurait pu être de fort mauvais goût (mauvais goût que l’on retrouve d’ailleurs par la suite dans l’épisode) puisse être rendue aussi jolie. Chapeau bas pour le travail de Shaft sur cet opening, qui mérite probablement son propre focus dans un sakuga dump de manganimation (Parce que je suis incapable de trouver tout seul qui a bien pu travailler dessus)

Ceci dit, à part ça, Dance in the Vampire Bund ? Bah, des vampires (très) moches, un loup-garou, et un pitch toujours moyennement attirant, même si une histoire avec des vampires révélant leur existence aux humains peut toujours se révéler sympathique. Ceci dit, il est intéressant de voir, avec Vampire Bund, Shaft faire enfin autre chose que des comédies (romantiques ou non), et  la présence de quelques personnalités sur cet anime font qu’on peut en espérer un petit quelque chose : Akiyuki Shinbo certes, mais aussi Hiroyuki Yoshino, qui a à son palmarès la composition de pas mal de séries Sunrise récentes (de Gundam SEED à Code Geass en passant par Mai-Otome ou, hors de chez Sunrise, Macross Frontier) et a donc la capacité de rendre une série soit ridiculement fun, soit… Juste ridicule. On notera d’ailleurs de manière intéressante que le monsieur bosse également actuellement sur So-Ra-No-Wo-To.

En tout cas, ne serait-ce que pour l’opening et son épisode 1 décalé, Dance in the Vampire Bund mérite un coup d’oeil, et si elle offre ensuite à son spectateur une histoire intéressante (lire : la loli à poil, ça va deux minutes, mais on peut espérer que la série n’a pas que ça à offrir…), ça sera tant mieux. Sans oublier que cette série est tout de même proposée, avec Durarara!!, en simulcast en France par Dybex ! En espérant que cette bonne surprise de la part de l’éditeur que l’on pensait un peu dans les choux ne se transforme pas en mauvaise blague pour eux… Parce que la loli à poil là, elle est vraiment trop abusée pour que, si elles la remarquent, les associations de bien pensants de France ne lui déclarent pas la guerre.

Discussion

17 commentaires pour “Fascinante danse… in the Vampire Bund”

  1. Moi j’aimerais bien une diffusion de meilleur qualité avant tout, parce que là je vais finir par la diffusion de Dybex tant les fansubs sont moches…

    >(Parce que je suis incapable de trouver tout
    >seul qui a bien pu travailler dessus)
    Tatsuwa Naoyuki à la réalisation au au story-baord et Konno Naoyuki à la direction de l’animation, plus 8 animateurs.
    En espérant que les sakuga otakus nous trouvent qui à fait quoi…

    Posté par Tetho | 20 janvier 2010, 13:30
  2. Mêmes opinions dans l’ensemble, à la différence que l’opening m’a pas franchement fasciné. Intrigué, certes, mais aussi un peu gêné. Les lolis, c’est super mignon adorable kawaii tout ce que tu veux habillé, mais là… hum. Les scènes qui suivent me laissent encore plus circonspect quand à la réussite du simulcast de Dybex… Savent-ils dans quoi ils s’engagent ? Enfin, pour ça, si Tetho pouvait nous éclairer, lui qui répondait à Eacil sur Mata qu’on avait déjà eu pire en France, etc… Je suis curieux.
    Sinon, le design des garçons, il faut aimer, ce n’est pas mon style mais par contre, j’adore Mina, sa voix, son arrogance… Elle a indéniablement quelque chose. Espérons juste que ça ne sera pas suffisamment de mauvais goût pour que je drop (avec tristesse).

    Posté par Lux | 20 janvier 2010, 13:39
  3. Magnifique l’op : o
    ça me donne plus envie de matter l’animé que ton article ne me l’enlève (hmm, claire ma phrase?)

    Posté par MimS | 20 janvier 2010, 13:40
  4. C’est le risque du simulcast, les éditeurs ne savent pas trop bien ce qu’ils vont diffuser. Il ne serait pas étonnant, selon comment cela évolue, de ne pas voir la série diffusée sur le site de Dybex.

    Sinon pour moi, l’animation de la scène de nu du générique est bien trop rapide, dissimulation d’anatomie oblige, pour disposer d’une réelle élégance. On a plutôt l’impression de voir un truc en accéléré qui tranche avec le reste, bref je ne suis pas emballé. Par la série non plus d’ailleurs, en l’état, ce qui n’est pas étonnant vu qu’elle est scénarisée par l’un des spécialistes internationaux du foirage d’anime.

    Posté par Amrith Zêta | 20 janvier 2010, 13:41
  5. En effet j’étais également surpris du choix de Dybex vu le contenu très à contre-courant des mœurs bien pensantes de nos contrées. J’espère tout de même qu’ils ont jeté un œil sur le manga et son contenu avant de se dire qu’il serait intéressante de diffuser ça en simulcast…

    Concernant l’anime en lui-même, il serait de bon temps de nous servir des vampires qui ressemblent à des vampires et pas à des transformations ridicules en lézard ou araignée, parceque bon…on a pour habitude de voir le vampire comme un personnage mega-classe, là ça casse pas mal le mythe et c’est plutôt ridicule.

    Mina donne ce sentiment de « classe supérieur » maligne que l’on peut retrouver chez Holo dans S&W je trouve, j’aime beaucoup ce genre de personnage :)

    Posté par Tabris | 20 janvier 2010, 16:17
  6. Lux > Urotsukidôji et autres Ninja Scroll dans Mangamania. C’était vendu à des collégiens en kiosque et ça ne cachait rien ou presque.

    Posté par Tetho | 20 janvier 2010, 17:33
  7. D’accord, mais y’avait t’il une fille au corps prépubère dedans ? Je bloque là-dessus…

    Posté par Lux | 20 janvier 2010, 18:54
  8. Non, des mineurs probablement (enfin dans la version jpn) mais des prépubères clairement pas. Et j’avais posté ce commentaire devant une des bande-annonce où on ne voyait Mina en string que 2 plans durant et sans rien de pervers à l’écran. Je sais pas ce que donne la séance de crème solaire indice « over 9000″ de l’ep 2, mais pour ça ça faisait vraiment une une montagne d’une sourie (rappelons qu’Eacil évoquait le fait que les producteurs, en osant ce genre d’images ne devait pas compter sur l’international, il a même pas fallut 2 semaines pour lui donner tort).

    Ayons un peu de recule, Famille en Trance & co ont mieux à faire que de ratisser le marché manga/anime pour faire interdire tout titre un peu tendancieux, on est plus dans les 90, ça leur est passé.

    Posté par Tetho | 20 janvier 2010, 19:49
  9. Tout dépend des périodes. Avec la loi LOPPSI qui se profile à l’horizon, la moindre branche à laquelle se raccrocher serait bonne à saisir pour le gouvernement. Ils n’hésiteraient pas à s’accaparer tous les embryons de polémique et tous les raccourcis tronqués possible pour convertir l’audience si cela s’avérait nécessaire.

    La chose qui a relativement protégé l’anime nippon de toute inspection jusque là c’est sa confidentialité, mais il est évident que les choses ne continueront pas comme cela éternellement. On a déjà eu l’écho de la réprobation par plusieurs instances des Nations Unies du business manga/anime/JV lolicon japonais en tant que masse vouée à terminer sur le net. Idem pour l’Unicef qui a haussé le ton. L’Australie est en train de mettre en place un délit de possession de manga lolicon, passible de peines de prison. De plus en plus de sites américains effacent leurs images de ce type alors qu’il y a un an ils les accueilaient bras grand ouverts. Qu’on ne s’y trompe pas, ces cas ne portent jamais sur « Urotsukidoji ». Tôt ou tard, le sujet va s’emballer quelquepart, soit par opportunisme politique, soit par projet d’harmonisation des législations, soit à cause d’un fait divers à la noix. Et il faudra nettoyer le gros bordel derrière.

    Posté par Amrith Zêta | 20 janvier 2010, 21:25
  10. Si j’ai bien suivi, ça risque de toute façon de se tarir à la source puisque le Japon commence à interdire tout ce qui ressemble à un mineur dans une position un minimum ambiguë. Apparemment c’est passé pour le cinémas, la TV et les mangas devraient y passer à leur tour à moyen terme.
    Il ne restera alors plus que les animes et mangas qui font semblant comme Vampire Bund et le comiket qui est une jungle trop dense pour être assainie.

    Posté par Tetho | 20 janvier 2010, 23:06
  11. J’aime pas les vampires.
    Les vampires c’est so has been depuis Bram Stoker.
    Et avec Twilight, le mythe du vampire a tellement touché fond qu’il ne se relèvera pas avant plusieurs générations.

    Mais sinon, du à p0il + du monstres méchants + de l’action = la série peut faire un carton chez les jeunes garçons de 13-17 ans. Entre les 2 fanbois de Shaft et les jeunes Narutards, qui dès que ça s’éloigne des sentiers du shounen made in Jump ils crient au chef d’oeuvre, la série saura trouver son public. De plus la série ne fait que 12 épisodes, donc même si elle fait un flop, Dybex ne prends pas trop de risque.

    Sinon, moi je veux bien une législation pour interdire le moe et la « post-modernité » …

    Posté par The Drig Overmind | 21 janvier 2010, 12:57
  12. Tu penseras à nous faire suivre le Raw si tu veux qu’on te le time ^^

    Posté par Drusilla | 21 janvier 2010, 14:07
  13. Le premier épisode part d’une idée originale. Mais il est horriblement chiant.

    Le deux part d’une idée classique. Et il est aussi chiant.

    Pas pour moi.

    Posté par NiKi | 21 janvier 2010, 18:20
  14. Personnellement, je ne note pas de tarissement à la source pour le moment. Il suffit de voir le dernier épisode télévisé de « Ladies VS Butlers », digne des plus fameux « Moetan », pour se dire que l’auto-censure sur ce sujet n’est pas à l’ordre du jour. Il semblerait que ce soit surtout le milieu du JV qui procède à un début de « purge » à cause de la dernière pseudo-polémique relayée dans les médias à grand écoute. Une « purge » de façade en fait, puisque l’idée maintenant va être de dessiner des filles de cent-dix centimètres de haut avec des nattes et un nounours sous le bras en inscrivant dans le scenar’ qu’elles ont trente-cinq ans. Il faut dire qu’on peut jouer sur les mots longtemps avec des dessins.

    Posté par Amrith Zêta | 21 janvier 2010, 18:54
  15. [...] par Dybex, Dance in the Vampire Bund a vite posé question en raison d’un contenu loli pouvant éventuellement choquer les bonnes âmes. Au vu de certaines scènes du manga, [...]

    Posté par Hiver 2009 #0 : Nouvelles | Horizon Désarmant | 29 janvier 2010, 5:08
  16. [...] d’autres blogs : ¤ FFenril.info This entry was posted in Animes and tagged Shaft, TAMAKI Nozomu. Bookmark the permalink. [...]

    Posté par Dance in the Vampire Bund | MAZ | 15 mai 2011, 17:20
  17. [...] qui est bien avec ce générique, c’est que j’ai juste à mettre comme un paresseux un lien hypertexte pour vous “donner” mon avis. Car oui, j’ai moi-même été impressionné par cette association réussie entre la chanson [...]

    Posté par [Multi-anime] Les reprises musicales dans les animes (2) | God only knows | 24 août 2012, 21:28

Poster un commentaire

Archives

FFenril.Twitter